Vous reprendrez-bien un peu de Hummus? Ou pas...


Malheureusement il ne faut pas toujours faire confiance aux recommandations relayées par des sites tels Trip advisor ou aux commentaires de google! Ce restaurant, qui s’annonce comme l’un des soixante meilleurs restaurants de la ville, est loin de remplir ses promesses. Dommage! Car on adore la cuisine libanaise.

La devanture du restaurant indique qu’il est ouvert depuis 1986. A notre connaissance, il est le seul restaurant libanais de la zone Nápoles, San Pedro de los Pinos, Noche Buena et Mixcoac. Autant dire qu’il devrait avoir du succès. D’entrée, le local donne envie d’y passer un moment. La décoration est soignée et mise au goût du jour et s’éloigne résolument de la décoration convenue (un peu kitch à notre avis) de bien des restaurants orientaux de la ville de Mexico. Les tables qui se trouvent sur le trottoir invitent à prendre un café turc ou à fumer le narguilé.

Malheureusement...

Si le service est parfait et attentionné, la nourriture est très éloignée de ce que l’on pourrait attendre d’un restaurant de cette gamme. En termes d’entrées, on peut regretter une offre réduite, alors que la richesse de la cuisine libanaise réside justement dans ce service. Pas de hummus, ni de feuilles de vigne le jour où nous y étions (un dimanche après-midi) ! Le taboulé était un peu trop dominé par l’oignon cru, et le blé concassé de la recette libanaise était remplacé par la graine de couscous. Le riz aux vermicelles était peut-être le plat le plus raté ce jour-là : trop cuit à l’extérieur (et donc pâteux) et trop croustillant à l’intérieur (presque cru).

Le shawarma de viande d’agneau était correct, même s’il aurait gagné à être accompagné d’un peu plus de sauce au yaourt. La salade d’accompagnement manquait sensiblement d’huile d’olive, péché mortel au Liban ! Les Kepes (boulettes de viande et de blé concassé) étaient en revanche réussies. Souvent un peu sèches, elles étaient tendres et savoureuses. Pourtant, il manquait, une fois encore, un peu de sauce blanche (au Mexique cette sauce est élaborée à base de Jocoque, préparation à base de lait fermentée très utilisée dans la cuisine nationale). Lorsque nous en avons fait la demande, le serveur nous a indiqué qu’il fallait payer un supplément car cet accompagnement était proposé dans la carte des entrées ! A 185 $ le plat de Kepes, il semblerait juste de pouvoir compter avec un peu plus qu’une petite cuillère à café d’assaisonnement !

En ce qui concerne les desserts : rien à redire sur les blaklawas aux noix et au miel. En revanche, le « dedo de novia » était beaucoup trop sec. Peut-être cette pâtisserie gagnerait-elle à être moins épaisse et surtout plus moelleuse, à grand renfort de miel et de beurre ?

On a aimé…

Le cadre et le service

On a (beaucoup) moins aimé ...

La qualité de la nourriture, qui doit faire des progrès ; une carte un peu déficiente (un plateau d’assortiments serait notamment bienvenu).

Si, dans l’absolu, les prix sont raisonnables, le rapport qualité/prix est loin d’être satisfaisant.

©Masiosarey, 2017

Asador Libanes, Kansas 19, col. Nápoles

Compter 85$ pour le hummus et 95$ pour la purée d’aubergine. Salades entre 85 et 115$

Poissons environ 165$. Viandes de 145 à 265$ (pour les brochettes d’agneau)

Kepes de 115 à 185$

Shawarma de 115 à 135$ (pour celui d’agneau).

#Restaurantlibanais #cuisinelibanaise #VilledeMexico

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA