Combien y a-t-il d’indiens au Mexique?


Une question apparemment simple et pourtant… En mobilisant le mauvais chiffre au mauvais moment, vous pourriez vous faire des ennemis à vie sans même vous en rendre compte!

En effet, selon les méthodologies de recensement appliquées, le nombre de citoyens mexicains indiens varie entre 7,3 millions et… 25,7 millions d’individus (voire même, selon les enquêtes les plus audacieuses, 50 millions!)*. De tels écarts, qui interpelleraient le plus stoïque des démographes, méritent donc d’être explicités.

Au Mexique, c’est l’INEGI (Instituto Nacional de Estadística, Geografía e Informática, équivalent de l’INSEE en France**) qui réalise les recensements sociodémographiques : nationaux et exhaustifs tous les dix ans, actualisés à mi-temps par de larges enquêtes de suivi dites « intercensales » (menée en 2015 auprès d’un échantillon de 6.1 millions de foyers). En ce qui concerne la mesure spécifique des populations indiennes, l'INEGI a longtemps appliqué le critère linguistique : sont ainsi considérées indiennes les personnes parlant une langue indienne***. Selon cette méthode, l'ensemble des diverses populations “originaires” mexicaines est passée d'environ 2,5 millions d’individus en 1940, à 3 millions en 1969, à 7,3 millions en 2015. Alors que, dans le même temps, leur part dans la population mexicaine totale diminuait progressivement de 15% à 6,5%.

Mais voilà, luttes –éminemment nécessaires, il va sans dire– pour la reconnaissance des minorités aidant, le critère de l’auto-adscription s’est peu à peu imposé, d’abord sur la scène internationale, puis au Mexique. Désormais, doivent être considérées indiennes les personnes qui se revendiquent comme telles. A partir de 2000, l’INEGI ajuste donc à son tour sa méthodologie et introduit l’idée d’appartenance dans ses questionnaires, et soudain le panorama change complètement. En 2010, 15,7 millions de mexicains se revendiquent indiens, soit plus du double de la population parlant effectivement une langue indienne à cette même date. En 2015, l’engouement est encore plus flagrant, 27,7 millions de mexicains sont devenus indiens; et cette fois la différence est de 300%… Aujourd’hui, et selon le critère d’auto-adscription, les indiens ne seraient donc pas 6.5% de la population totale, mais bien 21,5%.

Cette révolution démographique a évidemment des conséquences. Positives pour la plupart, car l’importance numérique est sans aucun doute un levier et un argument imparable pour obtenir plus de visibilité sur la scène nationale (en matière de représentation politique notamment) et pour espérer influer sur la formulation des politiques publiques de développement. Pourtant, les fruits de toute victoire peuvent être aussi, et parfois, empoisonnés. En effet, si tout le monde peut se revendiquer indien, comment alors garantir que ce sont bien de « vrais indiens » qui bénéficient des quelques mesures de reconnaissance affirmative mises en place par les autorités mexicaines…

Aujourd’hui donc, de nombreuses voix indiennes s’élèvent pour demander l’instauration de nouveaux verrous "ethniques", complémentaires au critère d’auto-adscription, pour prévenir le positionnement institutionnel ou politique d'"imposteurs" qui s'auto-identifieraient comme indiens sans l'être vraiment. Des fluctuations et des incertitudes de l'identité...

©Masiosarey, 2018

* Selon l’enquête de l’INEGI de 2015, 7,3 millions de mexicains parlent une langue indienne et 25,7 millions se considèrent comme indiens. En 2014, l’enquête biannuelle de LAPOP a testé les différents critères d’auto-identification. A la question, certes biaisée : “Culturellement, vous considérez-vous indien ? » 43.3% des mexicains ont répondu oui.

** Et non pas l'INSED, comme nous l'avions initialement écrit. Merci au lecteur qui a relevé la coquille!

*** 62 groupes ethniques sont aujourd'hui répértoriés au Mexique. Les données de l’INEGI pour 2015 recensent entre 64 et 70 langues indiennes, selon que l’on comptablise certaines variations dialectales et que l'on prend (ou pas) en compte les 6 langues qui ne seraient plus aujourd’hui parlées que par quelques dizaines de personnes : Aguacateco /Awakateko (17 personnes), Ayapaneco (24), Kaqchikel (61), Teko (81), Oluteco (90), Ixil (103).

#INEGI #Indiens #Languesindiennes #IndiensduMexique

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA