Rechercher
  • Masiosarey

... Le Mexique n'est pas le premier producteur mondial de piment fort !


Contre toute attente le Mexique n'est pas le premier producteur mondial de piment vert (ou "piment vert, fort et frais", selon la classification de la FAO et en opposition aux catégories de piments "doux" et/ou "secs"). Mais rassurez-vous, avec plus de deux millions deux cent milles tonnes par an, il n'en est pas moins le second, derrière (cela devient décidément une habitude!) la Chine qui, elle, produit annuellement près de 16 millions de tonnes. Suivent la Turquie et l'Indonésie (FAO Stat).

La production mexicaine de piment vert a baissé de 17,4% par rapport à 2015 et, pourtant, les exportations ne cessent d'augmenter (8,8% en 2016). Ainsi, le Mexique est le premier exportateur mondial de piment vert. En volume. Car, en termes de valeur commerciale, sa production n'arrive qu'en troisième position selon la FAO.

Le Mexique n'exporte que 40% de sa production, gardant jalousement le reste pour son marché national. Parmi les amateurs de piment fort mexicain, on compte une quarantaine de pays. Mais, comme le monde n'est pas juste, 99,7% des exportations sont canalisées vers les Etats-Unis. Le Mexique est donc, de très loin, le premier fournisseur de piments verts de son voisin du nord ; une co-dépendance fort représentative de la relation entre les deux pays. Attention, le piment pourrait bien monter à la tête des négociateurs... après l'avocat...

Autre surprise (les arcanes du commerce international sont parfois impénétrables!) : les importations de piments vers le Mexique ont augmenté de 40%! Pas de panique toutefois, ces piments forts "étrangers" ne représentent encore que 1,6% de la production nationale.

Le mexicain consomme en moyenne 15,7 kg de piments par an, ce qui devrait faire le bonheur des gastroentérologues. A titre de comparaison, au Cameroun, la population consommait en 2011 en moyenne 2 kg par an...

Enfin, le saviez-vous? Les anglophones parlent aussi Náhualt quand ils disent "chilli", un nom évidemment plus simple à mémoriser que "Plantae Magnoliophyta Solanaceae Capsicum", Il existe 28 à 30 espèces de piments verts, dont cinq seulement sont cultivées; le Jalapeño étant le plus commun. Il existe enfin une échelle pour mesurer la force des piments, l'échelle de Scoville. Inventée par un pharmacien de Détroit (USA) en 1912, cette échelle mesure la capsaïcine des piments. Sur l'échelle de Scoville, le piment Habanero est bien le plus fort du Mexique (577.000 Unités de Scoville), mais ce n'est toutefois pas le plus fort du monde. Depuis 2013, la palme revient en effet au piment Carolina Reaper avec une moyenne de 1.569.000 Unités Scoville. Le Jalapeño ne compte "que" 2.500 Unités, avec des pics à 8.000!

© masiosarey, 2017

SIAP, Atlas agro-alimentario, 2017.

Servicio nacional de inspección y certificación de semillas SINAREFI

#Piment #Agroalimentaire #Ranking

Recherche

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA