Rechercher
  • Masiosarey

Le Mexique, 8ème producteur mondial de Cacao


Un comble! Le pays d'origine du cacahuatl importe du cacao pour sa consommation interne. Effectivement, avec une production annuelle dépassant à peine les 27.000 tonnes, le Mexique ne se trouve qu'à la 8ème place mondiale (soit 1,8% du secteur)... loin, très loin, derrière la Côte d'Ivoire (qui pour sa part produit presque 1.500.000 tonnes). Le principal état producteur de cacao est l'Etat de Tabasco, suivi du Chiapas, puis du Guerrero.

Victime d'une maladie, le cacao mexicain peine à se remettre. En effet, en 2005 la production a été touchée par le moniliasis, une maladie causée par un champignon (Moniliophthora roreri). La production a alors baissé de moitié, pour atteindre le niveau actuel. Sur certaines parcelles, presque 80% de la production a été perdue.

Environ 45.000 familles vivent du cacao au Mexique et cultivent plus de 60.000 hectares. Le rendement est surtout très bas (470 kg par hectare en 2015) alors que, selon le CIRAD, les rendements dans le monde peuvent varier de 150 à 2.500 kg à l'hectare. Le Forum Economique Mondial a classé le cacao parmi les cinq secteurs prioritaires de l'agriculture mondiale et le Mexique par le biais de la SAGARPA (ministère de l'agriculture) soutient activement son (re)développement.

Les mexicains consomment 0,4 kg de cacao par an et par personne. Pour couvrir cette consommation interne, le pays importe donc près de 23.000 tonnes par an. S'il ré-atteignait les niveaux de production d'avant 2005, le pays serait auto-suffisant! Parallèlement, le Mexique n'exporte que 140 tonnes, essentiellement vers les Etats-Unis (39%), la Belgique et les Pays-Bas.

En 2012, l'Union européenne et l'Amérique du nord consommaient respectivement 37% et 24% de la production mondiale de cacao. Mais la consommation mondiale est en hausse constante depuis 2011 et dépasse maintenant la capacité de production. Pour la décennie actuelle, la FAO prévoie une demande toujours plus forte et des prix qui risquent fort de s'envoler! Le suivi sur un plus court terme de l'Organisation Internationale du Cacao montre, à l'inverse, que depuis la fin de l'année 2016 et le début 2017, la consommation aurait plutôt tendance à baisser et que la récolte est meilleure que prévue. Les prix sont donc à la baisse.

Alors profitez-en, le chocolat c'est bon pour le moral paraît-il!

FAO, http://www.fao.org/fileadmin/user_upload/bodies/CCP_69/CCP_69_MeetingPresentations/3a_ICCO_Presentation.pdf, 2012

ICO, Monthly reviews 2017, janvier 2017

Hernández E, et al., "La Moniliasis (Moniliophthora roreri Cif & Par) del cacao: búsqueda de estrategias de manejo", AgroProductividad, décembre 2012.

SIAP, Atlas agro-alimentario de México, 2016

#Cacao #Agroalimentaire #Ranking

Recherche

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA