Palmarès des entreprises au Mexique: Les « 500 » de la revue Expansión


Depuis 1975, la revue Expansión établit sa liste des 500 entreprises les plus importantes au Mexique. D’année en année, ce palmarès permet de se faire une idée assez fine de la santé des grandes entreprises installées au Mexique, ainsi que des secteurs d’activité dominants.

L’information utilisée pour réaliser ce classement suit les Principes comptables généralement reconnus (PCGR), la place des entreprises correspond à leurs revenus nets d’impôts (ventas netas) et non pas aux bénéfices nets (utilidad neta).

Les leaders mexicains s’essoufflent aux premiè-res places

Sans grande surprise, les entreprises de nationalité mexicaine occupent quatre des cinq premières places de ce classement. Malgré une chute spectaculaire de 168.3% de ses bénéfices nets –et malgré une position de leader de plus en plus compromise–, l’entreprise parapublique Petroleos Mexicanos (PEMEX) conserve, pour la 41e année consécutive, la première place du ranking de l’Expansión. Avec la Comisión Federal de Electricidad (CFE, nº5), les poids lourds du secteur énergétique mexicain restent ainsi dans le top 5.

La deuxième entreprise du classement est, cette année encore, América Móvil. Toutefois, et malgré une augmentation de ses ventes de 5,4%, l’entreprise de télécommunication de Carlos Slim n’enregistre pas de bénéfice. De fait, le deuxième embouteilleur de boissons au monde (Coca-cola, Ciel, bières…) Fomento Económico Mexicano (FEMSA), est la seule entreprise du top 5 à réaliser une augmentation de ses bénéfices nets (+ 2.9 %), alors que ses ventes nettes augmentent, elles, de 18.3%.

Les entreprises étrangères du classement

Walmart de Mexico est la première entreprise de nationalité étrangère positionnée dans le classement 2016 de l’Expansión (nº3), malgré une baisse de 13.3% de ses bénéfices nets par rapport à 2014. Le groupe Nissan (nº11) réalise une hausse de 11% de ses ventes au Mexique et gagne une place dans le classement. La première entreprise canadienne est l’équipementier automobile Magna International Mexico qui gagne 4 places par rapport à l’année dernière (nº46), avec une augmentation de ses ventes de 27,6%.

Le premier groupe européen à figurer dans le classement est la banque espagnole BBVA Bancomer (nº12) suivi de l’Allemand Volkswagen Mexico (nº 13). Le seul groupe Belge de la liste, Modelo, arrive en 47ème position avec une croissance modeste de ses ventes (+1,8%). Le groupe suisse Nestlé perd deux places par rapport à 2014 (nº62) mais réussit à maintenir ses ventes (qui enregistrent une augmentation de 5.3% en 2015).

Le premier groupe français (AXA assurance) apparaît en 94ème position (en recul de 8 places depuis l’année dernière). Malgré une augmentation de 5.1% de ses ventes, l’assureur français affiche un bénéfice net en recul (-42%).

Pour sa part, Valeo Mexico réalise un bon score de ventes (+ 25.3%) cette année, qui le place en 106ème position. L’équipementier automobile, établi à Querétaro, profite d’une conjoncture favorable au Mexique. En effet, à l’exception de Johnson Controls (premier équipementier du palmarès, nº 42) qui voit ses ventes stagner (-0,4%), les principaux acteurs du secteur affichent des résultats en hausse. L’américain Lear Corporation, par exemple, enregistre une croissance de ses ventes de 39,6 %.

L’Oréal, pour sa part, recule de 15 places dans le classement (nº280) et le groupe pharmaceutique Sanofi voit ses ventes diminuer de 1,7% par rapport à 2014.

25,8% des emplois formels…

Ces 500 entreprises fournissent un quart des emplois formels au Mexique (affiliés à l’IMSSS). Le plus grand pourvoyeur d’emplois formels du pays reste le mexicain FEMSA, suivi du grand distributeur américain Walmart. Le groupe Carso de Carlos Slim occupe la 10ème place ; alors même qu’il se situe en 34ème position en termes de ventes, juste devant le groupe Televisa. Son autre filiale América Móvil est le troisième pourvoyeur d’emplois formels au Mexique.

Les grands absents de la liste…

Dans la liste des grands absents, pour cause de non publicité de l’information financière, on retrouve cinq grands groupes français : Alstom, Carlson Wagonlit Travel, Eutelsat Americas, Michelin et Pernod Ricard.

©Masiosarey 2016

La revue bimensuelle Expansión, fondée en 1966, est tirée à 54.000 exemplaires et est aujourd’hui une référence de l’information économique au Mexique. Elle est publiée par le Grupo Expansión (GEx), propriété de Time Warner. GEx est le troisième groupe éditorial du pays (18 titres de presse et 9 sites internet, dont CNNExpansion.com lancé en 2007 en partenariat avec CNN).

Pour en savoir plus sur ce classement, il vous faudra vous abonner à l’interface multimédia de la revue Expansión, qui permet de consulter l’évolution (2006-2015) d’une dizaine d’indicateurs pour chacune des 500 entreprises référencées, ainsi que 25 analyses sectorielles.

#Palmarès #entreprisesauMexique

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA