Rechercher
  • Masiosarey

Une App mexicaine pour réguler les "relations consenties"


Ça y est ! Une start up de nationalité mexicaine réussit le pari d’entrer en bourse. Son produit star ? Une application qui promet de révolutionner les relations intimes entre adultes consentants. Puisque le gouvernement mexicain vient de voter une loi (DOF du 14 février 2018) obligeant deux individus qui voudraient engager des relations intimes à obtenir préalablement le consentement écrit des deux parties prenantes, la startup MEXICOR a pris les devants, en lançant son application « RECONS » pour faciliter la démarche.

Ainsi, par le biais de cette application, un adulte qui aurait rencontré un autre adulte peut lui envoyer un message pour obtenir son consentement explicite. Le récipiendaire du message a alors le choix entre plusieurs réponses :

  • Oui je le veux

  • Oui, mais un autre jour

  • Oui, mais sous certaines conditions

  • Non je ne veux pas

Un contrat temporaire de « relations consenties » est alors automatiquement élaboré, en fonction des réponses des deux signataires. Ce contrat est ensuite envoyé par l’application au nouveau Bureau du procureur des relations consenties (Procuraduría de las relaciones consentidas) qui ouvre alors un dossier.

Créé par la Loi adoptée le 14 février dernier, ce bureau devra, d’une part part, gérer les consentements écrits de toutes personnes ayant l’intention de poursuivre des relations intimes, mais aussi punir toute infraction à la loi. Et il pourra coûter cher à deux personnes prises en flagrant délit d’intimité sans avoir auparavant souscrit un contrat temporaire de « relations consenties » ! En cas d’échanges de mucus salivaires, l’amende s’élèvera à 10 salaires minimum ; en cas de préliminaires un peu plus poussés, elle pourra atteindre 15 salaires minimum ; en cas de consommation de l’acte sexuel, l’amende dépassera 30 salaires minimum. Un nouveau corps de police des « relations consenties» vient de fait d’être constitué. Les effectifs --à ce jour plus de 500 agents-- seront progressivement déployés dans les principales ville du pays.

L’entreprise MEXICOR a déjà réalisé un recensement de tous les restaurants, bars et lieux de diversion pour mettre à la disposition du public, une borne connectée leur permettant de réaliser le contrat directement ; dans le cas ou ces personnes n’auraient pas encore téléchargé l’application sur leurs téléphones portables. A côté de cette borne, le gouvernement installera également un module de prévention, objet d’un co-financement public/privé (l’entreprise MEXICOR s’engage à mettre un peso pour tout peso investit par les autorités publiques).

Aujourd’hui, MEXICOR est en phase devenir l’une des principales entreprises au monde sur ce créneau. Et tout annonce qu’elle devrait se convertir en arbitre de la prochaine campagne électorale….

©Ceci est un poisson d’avril (l'équivalent français du día de los inocentes). Toute ressemblance avec la réalité ne serait que fortuite…

#Poissondavril

Recherche

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA