Arthur H au Mexique


A l’occasion de sa participation à la deuxième Nuit de la poésie francophone à Mexico, Arthur H a lu une sélection de textes et poèmes sur l’amour et le sexe, écrits par quelques-uns des plus grands –et des plus décalés– auteurs du XXème siècle. Une lecture étonnante mise en musique par Nicolas Repac.

Ce spectacle et l’album qui lui fait écho datent de 2014 et avaient été présentés en France et au Québec. A l’occasion du mois de la francophonie au Mexique, l’auteur-compositeur et son acolyte se sont visiblement régalés à recréer cette poésie hypnotique pour les publics de Puebla et de la Ville de México… Arthur H répond, avec beaucoup de patience, aux questions de Masiosarey.com

Masiosarey : Comment avez-vous choisi les textes que vous avez partagés avec nous, ce soir ?

Arthur H : Je voulais des textes qui racontent des histoires, qui soient imagés, proches du cinéma primitif. Evidemment des textes qui racontent quelque chose. De grands textes que j’aurai aimé écrire. A Puebla, nous avons proposé un spectacle un peu différent, avec une performance.

Masiosarey : Et la "mise en musique" ?

Arthur H : Au départ, j'ai présenté mes choix de textes à Nicolas Repac. Il a commencé à improviser, puis le processus de création s’est imposé. Nous avons enregistré ensuite.

Masiosarey : Y-a-t-il des différences entre le public mexicain et le public français ?

Arthur H : Je ne peux répondre à cette question car il s’agit d’un contexte plus que d’un pays. Le Mexique est un pays inspirant, avec une forte imprégnation indienne. C’est un monde extrêmement sonore, beaucoup plus que la France, empreint de musicalité, vivant et chaotique. C’est bien de se faire bousculer de temps en temps.

Masiosarey : C’est la première fois que vous venez au Mexique ?

Arthur H : Non, c’est la deuxième fois. La première fois, il s’agissait d’un voyage personnel.

#ArthurH #Poésie #DoretdEros #CasadeFrancia #Sérieux

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA