L’été franco-mexicain, de Monterrey à Barcelonnette. Semaine du 5 au 11 août 2019


En ces temps d’assassinats multiples, de tensions frontalières et de xénophobie rampante, un peu de baume au cœur s'impose. Et, cette semaine, c’est l'attaquant français André-Pierre Gignac qui ouvre les réjouissances.

FranceInfo, RMC Sport, TF1, Top Mercato, Foot Légende, BeINSport ou encore L’Equipe reviennent ainsi sur l’hommage rendu, ce samedi à Monterrey, au footballeur français qui a rejoint l’équipe des Tigres en 2015. Et quel hommage : mariachis, plaque commémorative, chants a capella, banderoles et photos géantes à son image, un ballon dirigeable (si,si) et... un gigantesque drapeau Bleu-Blanc-Rouge qui se matérialise dans les gradins.

La raison de cette célébration : les 105 buts marqués par André-Pierre Gignac (33 ans, 36 sélections) depuis son arrivée à Monterrey, il y a 4 ans à peine. 105 buts qui lui valent un record et un titre, celui de meilleur buteur historique des Tigres (comme ne se privent pas de le rappeler les médias français, le record précédent, 104 buts, était détenu par le mexicain Thomas Boy et datait des années 1980).

Cerise sur le gâteau, “con todo y la emoción”, l’attaquant français a encore marqué trois nouveaux buts dans le match de championnat du Mexique (Liga MX) qui opposait ensuite son équipe à celle de Necaxa. Et de... 108 buts! "Gignac, te voilà historique" (et mexicain).

Les Fêtes latino-mexicaines de Barcelonnette

L’été franco-mexicain bat aussi son plein de l’autre côté de l’Atlantique, à Barcelonnette notamment. Ainsi, cette semaine, la presse régionale s'en est-elle donnée à cœur joie, et Le Dauphiné Libéré, D’Ici ou Haute-Provence n’ont pas manqué d’annoncer l’édition 2019 des Fêtes latino-mexicaines. Mariachis (toujours), mais aussi danses traditionnelles avec le groupe Danza Prehispanica Tonatiuh (voir l’article et les photos publiés dans Haute-Provence, qui a envoyé une journaliste pour couvrir le festival), les 47 musiciens et danseurs de l’ensemble folklorique Macuilxochilt, des cours de cuisine impartis par la chef mexicaine Patricia Garduño (formée à l’Institut Paul Bocuse, si vous ne le saviez pas) et des ateliers de fabrication de piñatas, d’artisanats huichols, de “peintures aztèques” ou de “talismans mexicains”... Retrouvez le programme dans Le Dauphiné Libéré. Et ne manquez pas d’y faire un tour si vous êtes dans la région. Les Fêtes latino-mexicaines de Barcelonnette se tiendront jusqu’au 17 août.

Eté oblige, vous aimeriez encore un peu de baume au cœur?... Jetez un oeil à l’article publié cette semaine dans Ouest France, dans le cadre de sa série d’été sur les étrangers installés à Alençon, pour y découvrir le témoignage d’Ivonne, mexicaine et française d’adoption. Des lectures d’été encore plus romantiques ne vous ferait pas de mal? Il vous faudra alors traverser l’Atlantique, et lire sur le site de Radio canada le témoignage de deux amoureux, aujourd’hui heureux parents : Alexandre le Gatinois et Jennifer la Mexicaine... “ou quand l'amour fait fi des frontières”.

Qui a dit que l’été ne pouvait pas être léger?

@ Masiosarey

#Médiasfrancophones #football #Festival #AndréPierreGignac #10APG #Barcelonnette #FêteLatinomexicaines

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA