Rechercher
  • Masiosarey

Semaine du 5 au 11 juin 2017


ACTUALITE

Les français encore appelés aux urnes...

Terra Mexico (06/06/2017) l'avait bien vu : le vote des français à l'étranger risque d'être un bon baromètre des élections législatives en France. Avec un taux d'abstention très élevé de 80%, les français de l'étranger ont toutefois majoritairement adoubé les candidats du mouvement du président, En marche! El Excelsior (11/06/2017) l'annonce lui aussi : la journée électorale en France s'est déroulée dans le calme et avec une très faible mobilisation, ce qui favoriserait le parti du nouveau président de la République. Le quotidien en profite pour rappeler que les français doivent renouveler 577 sièges de députés dans 67.000 bureaux de vote.

Les grandes manœuvres politiques nord-américaines

Le TLC entre les Etats-Unis, le Canada et le Mexique est un accord commercial. Mais tout le monde sait que le commerce est aussi une arme politique! Et les gouverneurs des états fédérés des trois pays commencent à en jouer. Ainsi la gouverneur de Sonora, présidente de la Commission des affaires internationales de la Conférence nationale des gouverneurs (CONAGO), souligne-t-elle que son voyage aux Etats-Unis a été fructueux et que de nombreux gouverneurs de ce pays mais aussi du Canada soutiennent le maintien du TLC et sa modernisation (El Excelsior, 11/06/2017). El Universal (07/06/2017), pour sa part, donne la parole au Chef du gouvernement de la ville de Mexico, président de la CONAGO, qui était lui aussi du voyage et qui en a profité pour rencontrer son homologue Canadien, le gouverneur du Yukon Sandy Silver. Autant de démonstrations qui font titrer La Jornada (08/0672017) : "Les gouverneurs de Mexico, EU et Canada vont créer un front Pro-TLC". Et le quotidien de suivre avec attention toutes les actions de Miguel Ángel Mancera qui, fort de sa toute récente Constitution, s'est également réuni avec le conseil du District de Columbia ainsi qu'avec la maire de la capitale étasunienne.

De son côté, et selon El Universal (10/06/2017), Justin Trudeau prend acte de l'isolationnisme de son voisin et, pour mieux s'en démarquer, décide de (re)positionner le Canada sur de grands enjeux internationaux. Première mesure phare : augmenter les dépenses militaires. Expansión (06/06/2017) reproduit des extraits du discours de la ministre des affaires étrangères canadienne où elle expose cette nouvelle posture.

ECONOMIE

La confiance règne dans la région dite du Bajío ! Les entrepreneurs français s'y trouvent bien et le font savoir... et de nouvelles entreprises comptent bien s'y installer : 8 au total, dans les secteurs automobile, aéronautique et alimentaire, selon le président de la Chambre franco-mexicaine du Commerce et de l'industrie du Bajío, Frédéric Bron. Pour leur part, les entreprises déjà installées -comme Safran ou Faurecia- investissent toujours plus dans leurs usines de Querétaro. Même si l'incertitude quant à l'avenir du TLC reste forte, les perspectives de développement au Mexique et en Amérique Latine sont toujours attractives (El Financiero, 05/06/2017).

Les gouverneurs des états mexicains les plus dynamiques savent l'importance de l'investissement étranger et parient sur la communication directe : quatre gouverneurs (de Chihuahua, Querétaro, Nuevo León et Baja California) sont ainsi partis en tournée en Inde et en France. Selon le Ministre de l'économie et du travail de l'Etat de Nuevo León, il s'agit bien de diversifier les marchés et les investissements étrangers. Selon le fonctionnaire, l'Inde notamment est un pays appelé à jouer un rôle crucial en Asie. Quant à la visite à Paris, celle-ci a pour objectif principal le Salon du Bourget (Terra México, 09/06/2017). El Milenio (08/06/2017) insiste pour sa part sur l'itinéraire européen du gouverneur de Nuevo León qui visitera également la ville de Toulouse et rencontrera des entrepreneurs italiens.

Même stratégie pour l'Etat de Puebla qui a envoyé un représentant du ministère de la compétitivité, du travail et de l'économie, à deux sommets parisiens : celui du COMFEI (Conseil Mexique-France de l'entrepreunariat et l'innovation), et celui de "Futur en Seine" qui réunit les entreprises du monde digital et de l'innovation. Par la même occasion, le secrétaire de l'Etat de Puebla a pu rencontrer Pierre Gattaz, le représentant du MEDEF, le Mouvement des entreprises de France (Tribuna Noticias, 11/06/2017).

Reporte Indigo (09/06/2017) s'intéresse, lui, au secteur minier. Et, cette fois, il n'est ni question d'opposition des communautés locales, ni d'autre imbroglio judiciaire : six entreprises minières à capital canadien se plaignent du ministère mexicain des finances (SAT). En effet, depuis 2014, ce dernier leur doit de l'argent (dans le cadre de la dévolution de l'Impôt sur la valeur ajoutée). Reporte Indigo nous explique qu'en 2014 le gouvernement de Peña Nieto avait promulgué un nouvel impôt et que près de 80 entreprises s'étaient alors pourvues en justice contre celui-ci. Le SAT reconnaît le problème et son titulaire affirme examiner avec attention le dossier. Forbes (08/06/2017) reprend les mêmes informations (probablement à partir d'une note de Reuters) mais ajoute que l'année 2017 s'annonce mal pour le secteur minier, suite à la baisse des prix des matières premières comme l'or. Expansión (08/06/2017) de son côté explique que 70% des entreprises minières étrangères qui opèrent au Mexique sont canadiennes. Mais ces dernières sont aujourd'hui plus timorées face à l'incertitude, en matière d'imposition mais aussi de sécurité. Pour preuve, les investissements étrangers dans ce secteur ont baissé de 26%.

EDUCATION

11 étudiants de l'Université autonome de San Luis Potosí ont obtenu du gouvernement français la bourse MEXFITEC 2017, et 3 autres la bourse Eiffel pour aller étudier en France. Ainsi, ces élèves ingénieurs mexicains iront-ils passer un an dans une prestigieuse école française (El Express, 11/06/2017).

SPORT

Après le surf, il y a deux semaine, c'est au tour du tennis d’accaparer l'attention des médias mexicains, à la faveur des Internationaux de France de Roland-Garros. Les récits des différents match ont évidemment ponctués la semaine. Mais c'est surtout l'arrivée d'un mexicain en finale du double messieurs qui a fait frémir les journalistes. Au terme du match, Santiago González et son coéquipier étasunien se sont (malheureusement) inclinés. En 2012, ce même joueur était déjà arrivé en finale du double mixte, sans parvenir à s'imposer. El Pulso (11/06/2017) précise qu'il faut remonter à 1977 pour voir monter un mexicain sur un des podiums de ce tournois; il s'agissait alors du mexicain Raúl Ramírez qui avait remporté le double masculin (et cette fois aussi accompagné d'un américain!) Azteca Deporte (10/06/2017).

CULTURE

L'Afrique est décidément à l'honneur cette année au Mexique! Après le FICA de Mexico et l'annonce du festival international Raices de Xalapa pour juillet 2017 (Revue de presse Masiosarey), ce sera au tour du Festival Afrika Fusion, qui débutera en août prochain à Querétaro pour la troisième année consécutive (Diario de Querétaro, 09/06/2018).

L'Université Autonome de San Luis Potosí, en collaboration avec l'Alliance française de San Luis Potosí, organise pour sa part une exposition d'affiches françaises. La "Casa Cartel" de cette université s'intéresse aux affiches du monde entier, mais pour le mois de juin, c'est la création française qui est à l'honneur (La Orquesta, 10/06/2017).

#Médiasmexicains

Recherche

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA