Rechercher
  • Masiosarey

Semaine du 15 au 21 mai


La palme de l'actualité cette semaine revient à...

André-Pierre Gignac! Et oui, malgré le sérieux avec lequel la presse mexicaine traite de la composition du nouveau gouvernement français, le français de la semaine n'est ni Emmanuel Macron ni Edouard Philippe mais bel et bien le footballer André-Pierre Gignac.

Le numéro de mai 2017 de la revue imprimée Life and Style au Mexique, célèbre le "Monsieur liguilla" (ESPN, 12/05/2017), dans un entretien exclusif et surtout le premier que le martégaux de Monterrey accorde à une revue mexicaine. Et l'on apprend plein de choses : qu'il aime le Mexique, qu'il aime l'Olympique de Marseille (un homme bien quoi!), qu'il est un joueur "fidèle à la chemise" mais un peu "enojón"... enfin, qu'il prévoit de finir sa carrière ici, au Mexique. Et tous les journaux de reprendre les meilleurs moments de cet entretien (SPD Noticias, 25/04/2017; EL Universal, 25/05/2017, Vanguardia, 26/04/2017). Allez, Monsieur Gignac, une question : ça fait quoi de savoir que des petits mexicains, un peu partout dans le pays, s'appellent Rey Gignac ou André Pierre Gignac Pérez? ,

... des hommes (et des femmes)

Encore des hommes (et des femmes, parité oblige), cette fois dans le nouveau gouvernement français. Après les élections et l'investiture d'Emmanuel Macron, la presse mexicaine s'intéresse à sa nouvelle équipe. El HuffingtonPost (17/05/2017) comptabilise 4 socialistes, 3 centristes et 2 conservateurs dans le nouveau gouvernement dirigé par Edouard Philippe. Les 9 ministres restants sont issus de la société civile. Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, aura, selon le quotidien, la tâche ardue d'empêcher la France de devenir le seul pays de la zone euro avec un déficit de 3% du PIB! Terra Mexico (18/05/2017), pour sa part, estime que ces nominations démontrent clairement les priorités du nouveau gouvernement : l'Europe et... l'environnement.

Un autre homme, Julián Assange, fait son retour dans les colonnes de la presse mexicaine et mondiale. En 2015, le fondateur de Wikileaks avait en effet fait une demande d'asile à la France; demande qui lui avait été refusée. A la faveur du changement de gouvernement, son avocat sollicite le nouveau président français. Et Milenio (19/05/2017) nous apprend que l'avocat de Assange, un espagnol naturalisé français, est aussi candidat aux élections législatives pour le parti de La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon.

Trois hommes encore, des français, qui auraient, eux, découvert la parade au virus "wannacry". Au sein d'une équipe internationale de chercheurs, les trois français ont découvert une manière de décrypter les dossiers séquestrés par le virus sans avoir à payer la rançon (El Milenio, 19/05/2017). Bien entendu, il faut certaines conditions pour y parvenir mais au moins tout espoir n'est pas perdu!

Quatre Belges : c'est le nombre de touristes victimes, cette semaine, de la délinquance au Mexique. Attaqués alors qu'ils s'étaient arrêtés pour regarder le paysage entre San Luis Potosí et Zacatecas, des voleurs leur ont dérobé plus de 4 000 euros (et leur ont infligé quelques coups au passage) (Imagen, Periódico de Zacatecas, 20/05/2017). Mauvaise presse pour le tourisme international au Mexique.

Un mexicain, pour finir, a eu l'idée de vérifier les analyses de l'Institut international des études stratégiques (IISS en Angleterre), à l'origine du rapport sur la dangerosité du Mexique, qui s'est diffusé la semaine dernière comme une traînée de poudre dans les médias internationaux. Le Mexique est-il vraiment le second pays le plus dangereux au monde? Comme l'affirme Alejandro Hope, le Mexique n'est pas la Suisse, mais ce n'est pas non plus la Syrie et si la situation en matière de violence est tragique, elle n'est malheureusement pas unique dans la région. Et de manière tout à fait éloquente, il déconstruit les affirmations de l'Institut anglais (qui de toute façon fait payer l'information!) (El Universal, 15/05/2017). Espérons que cette opinion se diffusera aussi rapidement que celle de l'IISS!

RELATION TRI (BI?)LATERALE

Parce que la relation trilatérale ne se résume pas à une relation commerciale, les trois pays d'Amérique du Nord essaient de s'entendre, aussi, en matière de sécurité. Les 21 et 22 mai, les ministres de la défense et de la marine du Mexique rencontrent leurs homologues Canadien et Etasunien à Washington (Milenio, 20/05/2017).

De leur côté, les ministres des relations extérieures canadien et mexicain se réuniront mardi 23 mai, en compagnie des ministres de l'économie et des finances mexicains pour discuter "d'affaires stratégiques". Les deux pays sont d'accord qu'il faut renégocier le TLC à trois (XEU Noticias, 21/05/2017; El Financiero 21/05/2017)... mais se réunissent à deux!

Après le bois et après les produits laitiers (Expansión, 19/05/2017), le Département américain du commerce Etasunien se lance contre le secteur aéronautique canadien. Ce département vient d'ouvrir une enquête suite à une plainte de Boeing, qui accuse le canadien Bombardier de vendre ses avions à perte aux Etats-unis grâce à une subvention. Ce à quoi le gouvernement canadien compte répondre avec fermeté (Tribuna Noticias, 20/05/2017). El Economista (21/05/2017) précise l'affaire et publie les déclarations de la Ministre des affaires globales du Canada : selon elle, il s'agirait d'une manœuvre de Boeing pour empêcher l'entrée aux Etats-Unis du Jet C-serie de Bombardier. Et comme les relations commerciales ne sont jamais si simples, elle précise que de nombreuses pièces des Jet C sont fabriquées par des entreprises installées aux Etats-Unis. Madame la ministre, un peu plus au sud, le cluster aéronautique de Querétaro se développe bien, sachez-le...

ENVIRONNEMENT

Le Huffington Post Mexico (21/05/2017) rapporte un nouveau conflit minier au Mexique, impliquant encore une fois une entreprise canadienne. Il s'agit, cette fois, de l'entreprise Excellon, dans l'Etat de Durango. El Ejido de la Sierrita de Galeana accuse l'entreprise d'avoir oublié de payer le loyer des terrains sur lesquels elle exploite la mine. Et ce depuis 2013, ce qui équivaudrait à 22 millions de pesos. Contra Linea (18/05/2017), dans un entretien avec le coordinateur de justice internationale de l'association PRODESC, rapporte que ce n'est pas la première fois que l'entreprise est mauvaise payeuse : en 2013, il avait fallu interposer une plainte (amparo) pour que la communauté perçoive le loyer. Au-delà de la question du loyer, El Ejido mène un combat pour stopper les activités polluantes de la mine.

Les Suisses de leur côté ont approuvé, par référendum, l'abandon du nucléaire au profit d'énergies renouvelables (Milenio, 21/05/2017). Au-delà du résultat, nous aurions aimé savoir quel est le pourcentage, à l'heure actuelle, en Suisse, de l'énergie produite à partir du nucléaire helvétique! Doute que résout immédiatement Infobae (22/05/2017) : un tiers de l'énergie produite en Suisse provient du nucléaire et cinq centrales opèrent à l'heure actuelle dans ce pays.

CULTURE

L'Orchestre Symphonique du Yucatán a offert un concert à Merida autour des œuvres des compositeurs français Bizet et Saint Saens. Une véritable chance si l'on en croit le Diario de Yucatán (21/05/2017).

#Médiasmexicains #AndréPierreGignac

Recherche

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA