Rechercher
  • Masiosarey

Une fête de la musique virtuelle

Une Fête de la musique virtuelle? Enfin une excellente raison pour rester confiné chez soi, ce dimanche 21 juin, sans s'ennuyer.


Chaque 21 juin, les Alliances françaises du Mexique fêtent localement la musique. Puebla, Mexico, Querétaro, Saltillo, Guadalajara, Jalapa et toutes les autres créent l'évènement et animent une multitude de concerts, preuve, s'il était nécessaire, de la vitalité des scènes musicales mexicaines et françaises. Cette année, pas question de renoncer à cette célébration : les inconditionnels de cette fête pourront la suivre virtuellement...

Une Fête de la musique virtuelle? Evidemment, ce n'est pas l'idéal, car rien ne peut remplacer l'atmosphère des concerts et la communion du public lors des prestations des artistes. Mais l'effort pour mettre en oeuvre une journée entièrement dédiée à la musique et pour conserver l'esprit d'échange de cette fête est louable et suscite même une curiosité certaine. Enfin une excellente raison pour rester confiner chez soi, ce dimanche 21 juin, sans avoir à recourir à une énième série télévisée!


Une célébration commune à l'Amérique latine et aux Caraïbes


Au Mexique, le départ de cette journée musicale sera donc donné le 21 juin à 13h, avec la présentation des artistes nationaux participants. A partir de 14h, et jusqu'à 15h, vous pourrez ainsi écouter et découvrir des artistes originaires des 10 villes mexicaines dont les Alliances se sont associées à cette fête virtuelle. A l'issu de ce premier concert, le public pourra également voter pour son artiste favori.


De 15h à 21h, la programmation s'internationnalisera et s'élargira à tous les artistes sélectionnés dans les pays d'Amérique latine et des Caraïbes. Nous aurons alors l'occasion, nous, public mexicain, de nous laisser séduire (ou pas) par les artistes qui auront été retenus partout ailleurs dans la région.



Les différents artistes et groupes qui représenteront le Mexique ont été sélectionnés au fil d'un processus qui a été impulsé il y a plusieurs mois, sous l'égide des Alliances françaises et de la revue spécialisée Marvin, promoteur de cette exceptionnelle fête virtuelle. Sur le créneau latinoaméricain (de 15h à 21h), quatre groupes mexicains sélectionnés par le jury auront l'opportunité de se faire connaître à l'international.


Petit tour de piste des participants mexicains


Tout d'abord, c'est le groupe Caboclo World Music, sélectionné par l'Alliance française de Mexico, qui nous communiquera son "alegría de cantar" (Joie de chanter) grâce à sa samba métisse, dans un hommage vibrant du Mexique au Brésil. Puis, chaudement recommandé par l'Alliance française de Querétaro, ce sera au tour du groupe La delicia de Alicia, qui joue, pour sa part, avec les sonorités balkaniques pour mieux les mixer au jazz ou au pop rock. Définitivement le Mexique aime la musique, d'où qu'elle vienne, et il est évident que l'accordéon des balkans parle aux mexicains. Le groupe Dead Legacy, favori de l'Alliance française de Puebla, devrait irrémédiablement réveiller les "siesteux" avec leur puissant son "metal core"; un groupe qui s'est définitivement fait remarqué lors du Veerkamp Metal Fest II en 2018, et qui ne manquera pas d'en surprendre plus d'un, surtout qu'il est programmé à la suite des sonorités plus pop rock du panaméen Cienfue et du surprenant reggaeton guyannais de Jahyanai King. La recommandation de l'Alliance française de San Luis Potosí nous permettra de découvrir le groupe Ollinkan, un ensemble qui fusionne la musique traditionnelle mexicaine et les différents genres musiciaux internationaux, pour insuffler une modernité inattendue aux chants de "Huapango" ou de "tapatillo jalisciense" : dépaysement assuré pour le public non initié et heureuse surprise pour les habitués.


A 21h, le groupe français Kiz montera en scène pour clore ce voyage musical. Le groupe devait réaliser une tournée au Mexique, qui a finalement dû être reportée.


Créer les conditions du Direct


Le but de la Fédération est ambitieux : il s'agit de créer, tout au long de la journée, les conditions du direct. Les chanteurs se succèderont comme dans un concert classique et seront découverts en streaming. Pourtant, et pour d'évidentes raisons techniques ―notamment pour garantir la qualité du son―, les vidéos ont été envoyées et éditées à l'avance.


N'en reste pas moins que la participation du public sera, elle, tout ce qu'il y a de plus "live". La Fédération des Alliances a d'ailleurs prévu trois activités interactives : si vous êtes talenteux (ou si n'avez pas peur du ridicule), vous pouvez envoyer des vidéos de vous-même en train de faire de la musique avec des objets de la vie quotidienne; vous pouvez aussi vous inscrire à un jeu d'identification de morceaux musicaux ou encore au concours de danse organisé le vendredi 19 juin.


Bref, ce dimanche, la Fédération et les Alliances françaises locales nous démontreront que la distance sociale peut, aussi, être créatrice et que tous les moyens restent bons pour fêter la musique, avec prudence et chez soi. D'ailleurs, cela n'était-il pas l'essence même de la fête de la musique dans ses premières années : amener la musique dans les foyers français. Pari tenu, cette année, en Amérique Latine et dans les Caraïbes.


@Masiosarey, 2020





https://www.facebook.com/events/556826431647436/


#TemporadaCulturalNacional2020 #FDLMvirtual2020 #LasAlianzasFrancesasEnCasa #FiestaDeLaMúsicaMéxico2020 #FDLM2020edicionAmericaLatinayElCaribe #AlianzasSonoras #MusicaSinFronteras

Recherche

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA