Que sont l'Alliance Française au Mexique et le CAVILAM de Vichy


C’est quoi une Alliance Française au Mexique ?

Chacune des 33 Alliances installées au Mexique est une association de droit local, ce qui lui donne une marge d’autonomie relativement grande, dès lors qu’elle remplie les missions qui sont les siennes en tant qu’Alliance française : essentiellement l’enseignement du français et la diffusion de la culture française dans le contexte du pays (voir masiosarey). Mais il existe aussi une fédération des Alliances françaises, qui propose un plan d’action commun, notamment au niveau pédagogique.

Les professeurs des Alliances françaises sont-ils « natifs » ? Emilie Flesch, directrice de l'AF de Puebla, précise que dans l'AF qu'elle dirige, la moitié des professeurs sont de langue maternelle francaise. L’autre moitié est composée de mexicains qui ont suivi une formation d’enseignement de français pour étrangers, pour la majorité en France. Ceux qui n’avaient pas cette formation ont pu la suivre par le biais de l’Alliance Française.

Et le CAVILAM ?

Sur le créneau de la formation des professeurs de français mais aussi de l’apprentissage du français, le CAVILAM (l’Alliance française de Vichy) est peut-être le centre le plus actif . Créé en 1964, ce centre accueille près de 4.000 étudiants par an, originaires de plus de 110 pays et, notamment, des mexicains.

Dans le cadre du programme Mexitech, des étudiants ingénieurs démarrent la formation le mois de juillet, avant d’intégrer les grandes écoles, explique Olivier Ortiz, directeur des relations internationales du CAVILAM. Il y a aussi des professeurs mexicains qui suivent des formations de formateurs. Ou encore des professeurs qui accompagnent les groupes scolaires, qui viennent deux à trois semaines. Des professeurs qui n’enseignent pas forcément dans des alliances françaises, mais dans d’autres écoles de langues. 800 professeurs de 150 nationalités : « c’est un peu l’ONU à Vichy pendant cette période » sourit Olivier Ortiz. « Le propos de l’Alliance française Cavilam, c’est l’immersion. L’avantage d’une petite ville comme Vichy c’est la capacité d’accueil : plus de 500 familles sont mobilisées pour accueillir chez elles des étrangers, ce qui serait plus difficile dans l’environnement de la capitale française » insiste Olivier Ortiz.

Et en prime vous pourrez savourer les fameuses pastilles de Vichy !

©Masiosarey, 2018

#CAVILAM #AllianceFrançaise

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA