Rechercher
  • Masiosarey

ZONAMACO 2018 : la Galerie du Palace s'installe à México (le temps d'un week-end)


Du 7 au 11 février, plus de soixante-dix galeries d’art du monde entier se retrouveront à Mexico pour participer à la foire internationale d’arts ZONAMACO. Parmi elles, plusieurs galeries françaises… dont la Galerie du Palace, que nous avons rencontré à Paris, en pleins préparatifs de départ.

Pendant longtemps, on a résumé l’histoire artistique du Mexique à Frida Kahlo et Diego Rivera. Pourtant, México est en passe de devenir un lieu incontournable de la production artistique contemporaine. Les artistes mexicains sont de plus en plus reconnus, les galeries fleurissent –dans la capitale, tout comme dans les autres villes du pays– et le Mexique est indéniablement devenu une destination privilégiée des jeunes artistes autant que des amateurs d’art.

ZONAMACO en est un exemple éclatant. Deux fois par an, en septembre et en février, cette manifestation réunit, à la frontière de Polanco, des galeries de tous les continents, qui viennent exposer le travail de leurs artistes. La foire se partage en trois sections : l’une consacrée à la photographie, une autre aux antiquités et la troisième, la plus importante, à l’art contemporain. C’est dans cette dernière qu’exposeront Théophile Bouchet, Lyes Hammadouche et Colin Lusinchi, trois jeunes français réunis autour de la Galerie du Palace, récemment créée sur l’initiative de Serge Plantureux, galériste parisien. Nous les avons rencontrés dans leur atelier à Montreuil, où ils nous ont parlé de leur travail et de leur prochain départ pour le Mexique.

Les trois artistes aux pratiques très différentes (dessin, sculpture, installation, photographie…) ont décidé de travailler autour d’un thème commun pour préparer cette exposition : les frontières hypnotiques. Autour de cette notion, qui questionne à la fois les concepts de conscience et de dualité entre réel et imaginaire, chacun propose une œuvre complexe et chargée de sens. Colin présentera des impressions de surfaces martiennes en cuivre, des pièces imposantes et étranges, véritables fragments de la planète rouge. Théophile a choisi le dessin pour interroger les frontières optiques, les jeux et les échanges entre l’œuvre et le regard du spectateur.

Lyes quant à lui exposera des miroirs mobiles, mouvants, hublots sur un monde imaginé, ainsi qu’un « sismographe émotionnel », dont la courbe sera dessinée par les vibrations émises par le public. Quand on sait que tous trois étaient présents lors du tremblement de terre du 19 septembre dernier, invités à la dernière édition de ce salon justement, cette création revêt un sens tout particulier.

Pour tous les curieux, les passionnés et les collectionneurs d’art, ZONAMACO est un rendez-vous incontournable de l’art contemporain, par-delà les frontières –géographiques ou hypnotiques. Pour ceux qui n’auraient pas le temps de se déplacer pour découvrir ces œuvres de leurs propres yeux, le site internet de la foire permet de faire ce voyage virtuellement, au travers des galeries du monde entier… Mais vous n’aurez pas alors la chance de discuter avec Lyes, Colin et Théophile.

De Paris © Carmen Bailli pour Masiosarey, 2018

ZONAMACO 2018 Du 7 au 11 février 2018 zonamaco.com

Entrée : 275 pesos (165 pour les étudiants) Horaires : de 12h à 21h

Centro Citibanamex, Hall D Av. Conscripto, 311 Lomas de Sotelo

#exposition #ZONAMACO #Artcontemporain

Recherche

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA