Semaine du 13 au 19 novembre 2017


Pour commencer cette semaine, un peu d’amour... Le Figaro, Sud Ouest, Ouest france, Le Quotidien, L’Alsace, la RTBF et LCI (19/11/2017) racontent le mariage hautement symbolique, et tout aussi médiatique, d’une mexicaine et d’un étasunien, samedi à la « Porte de l’espoir » : un fort joli nom pour une brèche dans la palissade qui sépare les deux pays, pas très loin de Tijuana. Les gardes-frontières ont fermé les yeux pendant une heure et un fonctionnaire mexicain a officié la cérémonie, organisée par Border Angels, une ONG de défense des migrants. La palme du titre le plus cursi revient sans aucun doute au luxembourgeois Le Quotidien pour un... « L’Amour sans frontière » digne des meilleures telenovelas... mais on aime évidemment.

La frivolité pour parler de choses sérieuses était un recours particulièrement récurrent cette semaine dans les médias francophones. Cette revue de presse n’a donc pas pu ignorer Paris Match qui, pour sa part, a multiplié les articles sur la visite au Mexique de la reine Letizia d’Espagne. Nous savons donc que la reine a étrenné une nouvelle veste pour visiter la Croix Rouge mexicaine (13/11/2017), qu’elle a été l’hôte d’un diner d’honneur organisé au Club de Banqueros à Mexico (14/11/2017) et qu’elle était... « pleine d’entrain pour parler du cancer à México » (15/11/2017). Ce dernier titre peut paraître particulièrement déroutant pour les non lecteurs de Paris Match. Mais une révision attentive de l’article nous apprendra que la reine d’Espagne, présidente d'honneur de l'Association espagnole contre le cancer (AECC) et de sa fondation scientifique, était au Mexique pour participer au «Sommet mondial des dirigeants du cancer 2017». Et ça, il faut l’admettre, aucun autre média ne l’avait couvert... (peut-être aussi parce que le nom de ce sommet, dans sa traduction française en tout cas, est particulièrement équivoque ?).

RETOUR A LA RÉALITÉ

Tout d'abord avec Le Monde (14/11/2017) qui, pour aller plus loin après l’émotion suscitée la semaine dernière par la situation du petit Luisito, cet enfant de 10 mois pesant déjà 28kg, s’intéresse à la fameuse taxe sur les sodas, dont la portée et les impacts font polémique.

Mais aussi avec France 24 (17/11/2017), qui nous rappelle que, depuis fin septembre, plus de 600 écoles sont fermées dans l'État du Guerrero. Les autorités avaient d'abord justifié la situation comme une conséquence du tremblement de terre du 7 septembre. Mais elles ont finalement admis ce jeudi que les établissements scolaires avaient bel et bien été menacés par le crime organisé. Selon le blog del Narco, cité par France 24, près de 60.000 élèves seraient de facto déscolarisés (même si, nous dit-on, les instituteurs tentent de maintenir un suivi via facebook ou whatsapp).

Toujours sur le même sujet, Europe 1 (16/11/2017) relaie, pour sa part, un article du quotidien mexicain Reforma, qui alertait la semaine dernière sur la sur-saturation des morgues, toujours dans l’état de Guerrero. Avec un rythme de 8 à 10 nouvelles victimes de la violence tous les jours, les institutions médico-légales ne peuvent plus suivre. A titre d’exemple, la morgue de Chilpancingo, habilitée pour recevoir 200 corps, en compterait aujourd’hui plus de 600.

Six mois après l’assassinat du journaliste Javier Valdez Cárdenas, le 15 mai 2017, France Info (16/11/2017) revient, de son côté, sur l’entretien qui lui a probablement coûté la vie, après des années d’enquêtes sur le crime organisé, et met en lumière le travail réalisé par Forbidden Stories, un projet destiné à protéger les données des journalistes menacés dans le monde.

Enfin, cerise sur le gateau, RFI (16/11/2017) fait le point sur le nouveau système pénal accusatoire mexicain, mis en place en 2015 et calqué sur le modèle étasunien. Vivement critiquée, cette réforme aurait en effet aboutit à la libération de milliers de prisonniers. Comme le note RFI, une situation plutôt paradoxale dans un pays qui n’arrive pas à endiguer la violence...

Bref, après un tel florilège, rien de tel qu'un petit tour de l'actu économique!

LE SCÉNARIO JUBILATOIRE DU RETOUR DE BATON...

Et, pour nous mettre un peu de baume au coeur, rien de tel que la lecture du quotidien Le Devoir (19/11/2017) qui nous apprend que, selon les dernières prévision de la Chambre de commerce des États-Unis, les 12 États qui seraient les plus gravement affectés par le retrait de ce pays de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) ont tous voté... pour Donald Trump en 2016 !

Dans le même sens, France Soir (13/11/2017) nous apprend que les commerces à la frontière sud des Etats-Unis connaissent une forte baisse de leur activité depuis janvier 2017. La chambre de commerce locale de San Ysidro, un district de San Diego en Californie, a ainsi constaté une baisse de 35% à 45% des ventes. Les consommateurs mexicains ne traversent plus la frontière... La faute à qui ???

Par contre, ils vont de plus en plus en France ! Comme le rapporte TourMag (17/11/2017), qui cite une analyse des données disponibles pour les années 2013-2016 publiée par Atout France, le tourisme mexicain vers l’hexagone (2ème destination en Europe) est en pleine croissance. Entre 2015 et 2016, le nombre de visiteurs mexicains aurait ainsi augmenté de 20%. « Un chiffre qui "devrait doubler rapidement" selon Atout France »... Plus rien ne peut nous arrêter! A savoir : sur le podium des destinations françaises les plus prisées par les mexicains : Paris, Marseille et Nice!

#Médiasfrancophones

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA