Rechercher
  • Masiosarey

... défilés du Jour des morts : une vraie fausse tradition?


Le Día de Muertos est probablement la fête mexicaine la plus célèbre dans le monde. On connaît les autels, les Catrinas, les fleurs de Cempasúchil (mexican marigold ou oeillet d'Inde), les têtes de mort en sucre, les longues processions aux cimetières... On connaît aussi son origine syncrétique et ses racines préhispaniques... En bref, on est quasiment incollable. Car, à cette époque de l'année, tout média qui se respecte aura publié au moins un article sur ce thème.

Mais, le saviez-vous, depuis deux ans, une nouvelle déclinaison de cette célébration a vu le jour dans la Ville de Mexico : le défilé du jour des morts. Et voilà comment nous assistons, en direct, à l'invention d'une nouvelle tradition (car face à la concurrence de la fête anglo-saxonne d'Halloween, la version mexicaine se devait de se renouveler un peu). Une "nouvelle" tradition dont on connaît la date précise de création; ce qui évitera quelques maux de tête aux anthropologues et archéologues du futur!

Tout commence, il faut bien l'avouer, par une idée britannico-américaine. Ou plutôt un scénario, et pas n'importe lequel : celui du Spectre, dernier opus en date de la franchise James Bond, réalisé par le britannique Sam Mendes. Pour qui n'a pas eu l'occasion de voir ce film sorti en 2015, la première scène s'ouvre sur un spectaculaire James Bond, masqué, entraînant par la main une toute aussi incroyable Catrina, la mexicaine (oui oui!) Stephanie Sigman. James déambule donc, quoiqu'à bon rythme, au sein d'un défilé de squelettes géants, dans les rues du centre ville. Avant de faire exploser une grande partie de ce même centre...

Fin mars 2015, la ville ferme à la circulation plusieurs de ses rues centrales pour permettre le tournage de cette scène hallucinante (El Excelsior, 27/03/2015). Alors que depuis plusieurs semaines déjà, la polémique enfle entre, d'un côté, les fans du célèbre espion qui cherchent par tous les moyens à apercevoir l'interprète en repérage et, de l'autre, ses détracteurs qui reprochent au gouvernement mexicain d'avoir "investit" des deniers publics dans une superproduction américaine. Une polémique à laquelle la ministre du tourisme de l'époque, Claudia Ruiz Massieu, et le chef du gouvernement de la Ville de Mexico, Miguel Angel Mancera, accompagnés du producteur du film, Michael Wilson, jugeront nécessaire de répondre dans le cadre d'une conférence de presse, le 18 mars 2015 : oui, le financement de cette superproduction a principalement été assumé par des groupes d'investisseurs privés (dont le Groupe Alemán) et non, la contribution du Conseil de promotion touristique du Mexique à ce film n'aura été que très marginale (Sipse, 19/03/2015). Bref, nous disent-ils, l'opération aurait été une réussite en termes de positionnement (positif) de la ville à l'international, pour un coût marketing relativement faible.

Mais alors, si le défilé n'a été créé que pour le temps d'un tournage et, de surcroît, à une époque où l'on célèbre plutôt les poissons que les morts (mars-avril), pourquoi est-il devenu un "incontournable" du jour des morts à Mexico?... C'était sans compter l'engagement environnemental du gouvernement de Mexico (qui a décidé de recycler les jolies têtes de morts que la production A R. Broccoli avait léguées aux studios de cinéma de Churubusco) et surtout, -mais cela n'engage que nous!-, le caractère hautement photogénique de ce défilé, qui métamorphose pour l'occasion la ville de Mexico. Ainsi, en 2016 et cette année encore (le 28 octobre 2017) avons-nous eu le plaisir d'assister à ce défilé. Et gageons que voilà une nouvelle tradition qui perdurera. Car pour l'édition 2017, le vrai faux défilé s'est exporté dans d'autres villes mexicaines. Guadalajara organisait le sien pour la première fois cette année, tout comme San Luis potosí ou encore Querétaro!

©Masiosarey, 2017

Pour en savoir plus sur le déroulement du tournage du film Spectre, et sur James en général, reportez-vous à l'excellent reportage d'un site spécialisé sur le Commander Bond, en français s'il-vous-plaît!

Et sur le défilé, l'excellent article de El País pour la version 2016!

#JamesBond #Fêtesdesmorts #Mexico #Défilédesmorts

Recherche

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA