Rechercher
  • Masiosarey

Guanajuato, état compétitif?


Avec presque 6 millions d'habitants (5.865.000), l'Etat de Guanajuato se hisse en 6ème position des états les plus peuplés du Mexique, devant le Nuevo León (8ème place) ou Querétaro (22ème). Une population comparable à celle de la nouvelle région Aquitaine, en France, qui, elle, compte près de 5.880.000 habitants. Les Guanajuatenses représentent ainsi environ 4,9% du total de la population mexicaine.

Petit, peuplé et... dense. Le Guanajuato est en effet le 6ème état mexicain comptant avec les plus fortes densités démographiques, avec 191,3 habitants au km2 (à titre indicatif, la moyenne nationale est de 110,6 habitants au km2). L'état étant passablement montagneux et désertique, quelles sont donc ces villes si concourues, vous demanderez-vous? Bien que celle de Guanajuato reste la capitale politique de l'Etat, elle est loin d'être la plus peuplée. Sans trop de surprise, ce sont les trois pôles industriels locaux qui occupent les premières places du podium : La municipalité de León tient la première place avec plus d'1.,4 million habitants, suivie de celle d'Irapuato (529.440 habitants) et de Celaya (468.469 habitants). La ville de Guanajuato arrive, elle, en quatrième position (un peu plus de 170.000 habitants) talonnée par celles San Miguel de Allende (160.000) et de Dolores Hidalgo (148.000).

Un état dynamique également. Depuis 2009, son PIB enregistre une augmentation constante (notamment dans les secteurs industriels et tertiaires). En 2013, Guanajuato faisait partie des 5 états ayant la plus forte croissance de leur PIB (+3,6%). Et la tendance semble se poursuivre, avec une belle performance en 2014 (+6,4%) , et une augmentation plus qu'honorable de 5% en 2016.

Cet état compte à peine 0,3% de non mexicains sur son territoire, un pourcentage légèrement en-dessous de la moyenne nationale (0.4%), très loin derrière la Basse Californie, le Chihuahua ou même l'Etat de Tamaulipas... Pourtant, il existe de fortes disparités internes. La ville de San Miguel de Allende, par exemple, accueille 2,1% d'étrangers. Plus modestement, la ville d'Irapuato n'en compte que 0.3% ; une proportion qui n'en reste pas moins supérieure à celles des villes de Guanajuato ou de Léon qui plafonnent, elles, à 0,2%. Bref, de quoi nuancer l'idée d'un état vivant exclusivement du tourisme et vendu à des étrangers qui achèteraient les plus belles propriétés pour y passer leur retraite... Sauf que, sauf que : ne sont pas comptabilisés les étrangers qui entrent sans visa, pour résider dans l'état quelques mois par an, ni les bi-nationaux...

Et si vous le n'aviez pas encore lu cette semaine (et pour apporter de l'eau au moulin du paragraphe précédent) : San Miguel de Allende a été désignée meilleure destination urbaine de l’année 2017 par le magazine de voyage Travel + Leisure, avec un titre sans équivoque : A Tour of San Miguel de Allende: The World’s Best City ! Nous vous laissons découvrir les articles et caspules vidéo (en anglais) consacrés a The 2017 World’s Best City par cette revue apparemment spécialisée dans les ranking touristiques en tous genres. Et pour les francophones récalcitrants, Le Journal de Montréal (13/10/2017) confirme ce choix avec un petite reportage pratique, coloré et tout aussi enthoustiaste. San Miguel de Allende n’en est pas à son premier coup de pub international. En 2008, elle avait été classée au patrimoine mondial de l'humanité de l'UNESCO. En 2013, le magazine CondeNast Traveler l’avait classée première parmi les vingt-quatre villes les plus belles et les plus culturelles de la planète.

©Masiosarey, 2017

#EtatdeGuanajuato #Guanajuato #Compétitivité #IndiceGlobaldeCompétitivité #Secteurséconomiques #PIB

Recherche

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA