Rechercher
  • Masiosarey

Semaine du 25 septembre au 1er octobre 2017


ACTUALITE

Une actualité chargée cette semaine en faits divers, accidents et attaques terroristes.

En France, c'est un fait divers qui attire l'attention (indignation?) de Infoabe (28/09/2017) : un homme de 28 ans accusé d'avoir violé une fillette de 11 ans, n'a pas été condamné par la justice française. Et le journal d'expliquer qu'en France, la loi distingue l'abus de mineur du viol.

Noticiero Televisa et El Excelsior (30/09/2017) diffusent les images impressionnantes de l'accident qui a eu lieu, samedi, lors de la rencontre entre les équipes de football de Lille et d'Amiens ; une barrière s'est effondrée, blessant une vingtaine de personnes.

El Universal (30/09/2017) reprend, à la consternation des personnes qui apprécient moyennement les voyages en avion, l'incident grave d'un Airbus A380 de la Compagnie Air France qui a dû atterrir d'urgence au Canada. Il semblerait qu'une turbine se soit fait la malle!

Et enfin, toujours pour la France, triste retour de la menace terroriste dans la presse mexicaine : deux femmes ont été assassinées à l'arme blanche à la gare Saint Charles de Marseille. Un crime revendiqué par l'Etat Islamique et qui mobilise la presse nationale (Milenio, 1/10/2017 ; Proceso, 1/10/2017 ; El Universal, 2/10/2017) et locale qui reprend les notes des grandes agences de presse (El Diario de Chihuahua, 02/10/2017; El Pulso de San Luis potosí, 02/10/2017).

Une actualité terroriste qui touche aussi le Canada, avec l'attaque perpétrée le même jour à Edmonton; où un homme au volant d'un camion de déménagement a écrasé 4 civils (Debate, 01/10/2017; El Zócalo, 1/10/2017; Yucatán, 1/10/2017)

La presse mexicaine, pour finir, reprend ses habitudes et couvre avec attention les grèves et autres mouvements sociaux français. TeleSur (25/09/2017) explique que divers secteurs s'opposent à la Réforme du travail lancée par le gouvernement français El Excelsior (25/09/2017) s'intéresse quant à lui aux blocages organisés par les chauffeurs de camions.

COLLABORATION ET SEISME

Après la "mini" polémique qui avait accompagné l'arrivée des ingénieurs suisses au Mexique le lendemain du tremblement de terre du 19 septembre -le gouvernement mexicain aurait d'abord décliné l'offre suisse pour faire ensuite volte-face-, la Confédération hélvétique envoie à nouveau, dix jours après le drame, 4 ingénieurs pour participer à l'évaluation structurelle des bâtiments endommagés. Cette fois, à la demande du gouvernement mexicain! (El Economista, 28/09/2017; EL Universal, 29/09/2017; Uno TV noticias, 29/09/2017).

ECONOMIE

Face aux incertitudes liées à l'avenir du TLC, le Mexique, comme nous l'avons largement rapporté dans le cadre de cette revue de presse, tente de diversifier les débouchés pour ses produits. Ce que nous savions moins c'est que les cartels de la drogue ont depuis longtemps adopté cette stratégie. Un article de SinEmbargo (27/09/2017) explore une des faces cachées des exportations mexicaines : le trafic de drogue en Afrique. Et tristement, la coopération mexicaine avec les pays francophones d'Afrique de l'Ouest et du maghreb est féconde dans ce domaine. Les experts réunis lors de la 72ème conférence des Nations Unis à New York ont ainsi alerté sur le rôle des cartels latino-américains dans l'ouverture de nouveaux chemins vers l'Europe pour la cocaïne et les amphétamines (Burkina Fasso, Mali, Lybie, Tunisie et Algérie). L'article remonte jusqu'en 2009 et aux efforts d'abord du "Chapo Guzmán" puis du Cartel de Jalisco Nueva Generación pour s'assurer une place en Afrique.

Toujours dans le chapitre "diversification commerciale", mais cette fois dans un domaine plus licite, le Mexique et la Belgique cherchent à augmenter leurs échanges dans le secteur agro-alimentaire (El Economista, 25/09/2017). Dans le cadre d'un échange particulièrement intéressant, les belges veulent faire entrer plus de bière, de chocolat et de waffles sur le marché mexicain, et les mexicains imaginent de nouveaux débouchés pour leurs avocats, fruits rouges, bananes, noix de coco, oranges, graines et... nopal!

Une autre constante dans cette revue de presse, les va-et-vient des négociations trilatérales. Et, comme l'annonce Expansión (27/09/2017), cette-fois la menace arrive du grand nord. Les canadiens tenteraient d'introduire la thématique laborale dans les négociations commerciales, ce qui, selon Bruno Donatello, le chroniqueur de El Economista (28/09/2017), risquerait bien de donner un nouvel argument aux Américains ; à savoir, de (re)mettre le doigt sur les pratiques de dumping social dont serait coupable le Mexique. Malgré les effets d'annonces, le front Canada/Mexique face aux Etats-Unis semble donc encore une fois s'effriter. En effet, dans un entretien accordé à El Universal (26/09/2017), le négociateur Mexicain M. Kalach expliquait deux jours auparavant qu'il ne serait pas question de négociations salariales dans le cadre du TLC et que les vues canadiennes et mexicaines sur ce thème étaient très proches... Il n'empêche que, tout comme en 1995, profiter de la négociation commerciale pour aborder les questions sociales ou environnementales semble être une stratégie non négligeable pour faire bouger les choses au Mexique. A bon entendeur...

Preuve s'il en était de relations compliquées, la "saga Bombardier" a repris de plus belle. Les Etats-Unis auraient, selon Expansión (26/09/2017), imposé une taxe douanière de plus de 220% à l'entreprise canadienne. Ultime pression amicale des Etats-Unis pour faire changer la position canadienne dans les renégociations du TLC?

CULTURE

El Universal (27/09/2017) célèbre une amitié franco-mexicaine qui résiste aux aléas politiques : la fraternité culinaire! Le chef Guy Santoro, président actuel de l'Académie culinaire de France au Mexique, Caraïbe et Amérique centrale, et président du Vatel Club Mexico, était l'hôte d'un dîner de Gala où se réunissait le gratin de la gastronomie française au Mexique.

El Siglo de Torreón annonce avec enthousiasme, l'arrivée sur le sol Coahuilense du 21ème Tour de ciné Francés, du 29 octobre au 19 novembre 2017. La revue de presse de Masiosarey se fera, avec plaisir, le relais des journaux locaux qui annonceront cette tournée.

#Médiasmexicains

Recherche

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA