Semaine du 29 mai au 4 juin 2017


ACTUALITE

La stature internationale du nouveau président de la République française commence à s'affirmer. Et les quotidiens mexicains participent à la geste d'Emmanuel Macron en rapportant ses prises de positions. La semaine dernière, deux belles occasions se sont présentées : la première visite officielle du président Russe et la sortie des Etats-Unis de l'Accord de Paris.

Lors de sa rencontre avec Vladimir Poutine à Versailles, nous raconte El Excelsior, (29/05/2017), Macron a ainsi réaffirmé que la priorité absolue de la France est la lutte contre le terrorisme, tout en ajoutant, qu'en Syrie, l'utilisation des armes chimiques donnera lieu à des représailles. Ce à quoi Poutine a répondu qu'il faut effectivement collaborer contre le terrorisme "mais que ce n'est pas en détruisant l'Etat (sic)". Plus complète, la note de Milenio (29/05/2017) explicite le contexte de ce discours, insistant sur le fait que la France, à l'instar de la Russie, pense globalement que la transition démocratique en Syrie doit se faire dans le cadre d'un état fort. L'article conclut sur la possibilité que la France reconsidère sa relation avec Bachar El Assad. De son côté, El proceso (29/05/2017) reprend les mêmes informations en y ajoutant que Macron a prévenu son homologue qu'il serait vigilant quant au respect des droits de l'homme en Russie. Dans tous les cas, les trois journaux mettent en avant l'idée que le français a, de toute façon, averti cordialement son homologue russe de sa position.

En ce qui concerne la sortie des Etats-Unis de l'Accord de Paris, au-delà des comptes rendus (en particulier, celui très intéressant de Milenio qui affirme qu'il s'agit d'une "Fake news" car l'Accord stipule que la sortie d'un signataire ne pourra se faire que trois ans après l'entrée en vigueur de l'Accord, soit en 2020!), la presse mexicaine rapporte largement la réponse du président Macron : il n'y aura pas de renégociation de l'Accord (Huffington post, 01/06/2017). El Universal (01/06/2017) reprend la paraphrase du président français qui a fait le tour du monde: "Hagamos grande el planeta de nuevo"...

El Pulso de San Luis (01/05/2017) s'intéresse à un "nouveau" ministre français, Bayrou et à son projet de loi pour "moraliser" la vie politique française. Une nouvelle passée relativement inaperçue, sauf pour Terra Mexico (01/05/2017) qui est plus précis sur les mesures proposées et aussi sur le contexte de ce texte : la possibilité d'un scandale entachant le tout nouveau ministre de la cohésion territoriale, Richard Ferrand.

Autre héros politique des temps modernes dans la presse mexicaine, Justin Trudeau. El Universal (29/05/2017) explique pourquoi le chef du gouvernement canadien a suggéré au pape François 1er qu'il présente des excuses aux communautés indigènes de son pays pour les mauvais traitements infligés par les missionnaires, ce alors que le débat sur la place des éducateurs catholiques au Canada fait rage. L'échange de présents entre les deux dignitaires est aussi largement détaillé par le quotidien.

ECONOMIE

Quand le roi du burger veut remplacer le roi de coeur des belges, cela fait des étincelles! Milenio (29/05/2017) explique très sérieusement que la royauté belge s'est émue de la publicité agressive de l'entreprise Burger King envers la royauté, afin d'annoncer son arrivée dans le pays plat.

Autre roi, celui de la pub, l'entreprise JC Decaux est sur la sellette dans la ville de Mexico. JC Decaux, présente dans le pays depuis 2004 par le biais de l'entreprise Eumex (Equipamientos urbanos de México, S.A. de C.V), est accusée d'avoir installé, sans les autorisations requises, des campagnes publicitaires sur des boîtes aux lettres (1.581 pour être plus précis) de la ville de Mexico. Un juge de la ville vient donc d'ordonner l'annulation du contrat entre la filiale mexicaine de JC Decaux et le service postal mexicain suite à une plainte déposée par ce dernier en 2013 (Excelsior, 29/05/2017)...

Et pendant ce temps, les cours du cacao remontaient, faisant craindre mardi dernier à Economía Hoy (31/05/2017) "la fin du chocolat à bas prix"... et le monde entier reste suspendu à l'évolution des conditions climatiques dans les principaux pays producteurs mondiaux (la Côte d'Ivoire et le Ghana)...

Enfin, comme une revue de presse sans nouvelles des renégociations du TLC ne ferait pas une véritable revue de presse, voici la dernière info en date. Alors que la semaine dernière, les mexicains expliquaient que des pans entiers de l'économie -notamment digitale- n'étaient pas considérés dans l'Accord commercial, cette semaine, le Canada reprend et soutient cette posture. Ainsi, le département des affaires étrangères de ce pays a-t-il annoncé vouloir discuter du e-commerce, du soutien aux PME ou encore (et bien plus épineux!) de la lutte anti-corruption (El Financiero, 02/06/2017).

Témoignage de la normalisation des relations trilatérales, Economía hoy (02/06/2017) présente le cas de l'entreprise canadienne BRP, qui fabrique les motos aquatiques Sea Doo. Cette dernière a décidé d'investir près de 18 millions de dollars dans deux de ses usines installées au Mexique. Le directeur de la filiale de Bombardier au Mexique, quant à lui, se dit optimiste sur l'avenir du TLC. Bombardier Inc., l'entreprise de Valcourt au Québec, emploie 3.500 personnes au Mexique, soit 1.000 de plus que dans sa région d'origine.

CULTURE

La ville de Xalapa dévoile le programme du Festival Internacional Raices, qui débutera le 29 juillet 2017. Cette année, c'est la musique et la danse des pays d'Afrique Occidentale qui seront à l'honneur, avec la participation de Haroun Dembele et de son groupe Parissi en ouverture de ce festival (Diario de Xalapa, 29/05/2017).

Un choix particulièrement idoine au vue du succès obtenu cette année par le FICA, le festival international des cultures amies, dans la ville de Mexico, qui avait lui aussi choisi cette année un pays d'Afrique occidentale -la Côte d'Ivoire- comme invité d'honneur. Terra Mexico (04/06/2017) rapporte qu'un peu plus de 4 millions de personnes ont assisté aux différentes manifestations programmées tout au long de ces 14 jours de festival.

Dans un registre très différent, Wonder Woman est au coeur d'un conflit. Et ce n'est pas la taille de son short, ni la profondeur de son décolleté, ou encore moins les comparaisons avec sa précédente incarnation des années soixante-dix qui animent les esprits... Non, c'est la nationalité de l'interprète, l'israélienne Gal Gadot, qui pose problème. Le gouvernement libanais vient ainsi d'interdire la projection du film sur son territoire (Milenio, 01/06/2017; Animal Político, 03/06/2017).

SPORT

Cette semaine, nous rapporte Milenio (02/05/2017), André-Pierre Gignac a délaissé la ville de Monterrey pour Toulon où, en vacances, il a assisté au match entre la France et la Côte d'Ivoire dans le cadre du tournoi "Espoir de Toulon."

De son côté, le Tarahumara Silvino Cubesare retourne au bercail. La semaine dernière, la revue de presse évoquait sa réussite à l'ultra marathon de Marseille, "The Ultimate race". Un succès ovationné dans l'avion qui le ramenait de Marseille à Chihuahua précise Milenio, (02/06/2017).

#Médiasmexicains

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA