Semaine du 24 au 30 avril 2017


Cette semaine, c’est un article de l’AFP sur la question de l’approvisionnement en eau de la Ville de México qui fait mouche dans les médias francophones. Pas moins d’une douzaine de revues et journaux nationaux et régionaux, français et belges, reprennent cette note qui explique comment la surexploitation systématique de la nappe aquifère de la vallée pénalise au quotidien quelques 650.000 familles, notamment dans la délégation d’Iztapalapa, le secteur le plus pauvre de la ville.

Dans la foulée, Sciences et Avenir, L’Express, La Croix, France Soir, La Nouvelle République, La Provence, Le Dauphiné, Romandie, Enjeux et Energie, Challenges, La Dépêche (26/04/2017), Le Nouvel Obs (267/04/2017) et MetroTime (29/04/2017) reviennent également sur le plan de réhabilitation du système d’acheminement en eau (principalement depuis les états du Michoacan et de Guerrero). Lancé en 2009, ce plan est malheureusement encore largement défaillant faute de moyens ; selon les spécialistes 40% de l’eau potable se perd, du fait de fuites dans les canalisations, mais aussi de l’inconscience (et du gaspillage) des habitants de la Ville de México, qui comptent aujourd’hui parmi les plus gros consommateurs d’eau potable du pays.

RELATIONS MEXIQUE - ETATS-UNIS

L’autre grand sujet qui a occupé la presse francophone cette semaine est -sans trop de surprise- le bilan des 100 premiers jours de l'administration Trump.

L’occasion pour L’Express, France24, Le Point, Challenges, La Croix, Le Parisien et La Libre (28/04/2017) de revenir sur la santé de l'économie mexicaine, à un peu plus de trois mois de la prise de fonction de Donald Trump. La récession annoncée n’a finalement pas eu lieu et, au premier trimestre, le PIB connaît même une progression un peu supérieure à celle prévue par les analystes (+0,6% contre +0,5%), la consommation est en (légère) hausse et le pesos semble se stabiliser à moins de 20 pesos pour 1 USD... évidemment tout est relatif. Et les investisseurs étrangers restent prudents. Mais pour le moment le Mexique souffle un peu.

De leur côté, L’Opinion et La Croix (26/04/2017) donnent la parole à deux experts : le diplomate mexicain Arturo Sarukhan, ambassadeur du Mexique à Washington jusqu’en 2013 et aujourd’hui professeur à l’Université de Californie du Sud, et Julien Marcilly, économiste en chef du groupe d’assurance-crédit Coface. Chacun propose, depuis sa spécialité, un bilan (sévère) de ces 100 premiers jours de la nouvelle administration étasunienne.

Les entreprises françaises sont, elles, beaucoup plus optimistes. Car comme le soulignent Philippe Garcia, directeur de l'agence publique française Business France au Mexique, et Alfred Rodriguez, président de la chambre de commerce franco-mexicaine (cités par Le Point, La Croix et Challenges (26/04/2017)) ces entreprises pourraient à présent profiter des velléités protectionnistes de Donald Trump pour s'implanter sur le marché mexicain, deuxième puissance économique d'Amérique latine, ne l'oublions pas. A l’occasion du Forum économique France-Mexique qui a réuni la semaine passée à México quelques 70 entreprises françaises et 280 de leurs homologues mexicaines, ces journaux rappellent que la France est déjà bien représentée dans ce pays, où 37 des grands groupes du CAC40 sont aujourd’hui implantés.

L’avenir de l’ALENA et, plus largement, des relations commerciales entre les Etats-Unis, le Canada et le Mexique a également fait couler beaucoup d'encre. La Dépêche, Challenges (26/04/2017), La Croix (27/04/2017) et Le Point (28/04/2017) racontent comment suite à des rumeurs annonçant une imminente annulation unilatérale (par décret présidentiel étasunien) du traité de libre-échange, Donald Trump a finalement déclaré qu’il avait "accepté de ne pas rompre le traité Alena à ce jour » pour permettre sa renégociation « rapide »… le bras de fer se poursuit donc.

ECONOMIE

Transition toute trouvée vers la rubrique Économie où cette semaine, ce sont les groupes Bimbo et Nyrstar qui tiennent la vedette.

Le premier parce qu’il vient d’annoncer publiquement l’acquisition du groupe marocain Adghal, qui fabrique et distribue des produits pour la panification. Comme le notent l’Agence EcoFin et le site marocain Yabiladi (28/04/2017), cette pénétration de Bimbo sur le marché marocain fait partie d’un vaste projet d’expansion à coup d’acquisitions en Chine, dans le reste de l’Asie ainsi que sur les marchés du Moyen-Orient. Fondé en 1945, le groupe mexicain, un des leaders mondiaux du pain, a réalisé en 2016 des ventes nettes de 13,5 milliards de dollars.

De son côté le groupe minier belge Nyrstar, leader mondial du zinc, a annoncé la cession de la mine mexicaine de Campo Morado au canadien Telson Resources et à la société mexicaine Reynas Minas. Les médias belges Le Vif et L’Echo (28/04/2017) rappellent que cette mine, située dans l'état de Guerrero, produit du zinc, du cuivre, de l'argent et de l'or. Le montant total de la transaction est estimé, selon les deux médias, à 20 millions d'euros.

SOCIETE

Le 25 avril, SudInfo annonçait que la police mexicaine avait arrêté un nouveau suspect lié à la disparition des 43 étudiants d’Ayotzinapa. L’individu, capturé lors d’un raid dans l’Etat de Querétaro, est soupçonné d’appartenir à l’organisation criminelle Guerreros Unidos, principale responsable, selon la police mexicaine, de la disparition des étudiants (des recherches indépendantes ont toutefois mis en doute ces conclusions).

Deux jours plus tard, EuroNews (27/04/2017) relaie la tenue de la 31ème manifestation des parents des étudiants disparus, dans le centre historique de la ville de Mexico, pour exiger la vérité sur ce qui s’est vraiment passé la nuit du 26 septembre 2014.

Le Parisien et Leral-Sénégal (28/04/2017) reviennent pour leur part sur la fusillade qui a fait trois morts et deux blessés jeudi soir pendant un match de football à Acapulco.

Le Matin (29/94/2917) et Sciences et Avenir (29/94/2917) annoncent que les députés mexicains ont définitivement adopté vendredi une loi autorisant l'usage médicinal et scientifique du cannabis. Le texte, déjà approuvé par le Sénat en décembre, doit maintenant être promulgué par le chef de l'Etat. Il sera alors autorisé au Mexique de cultiver, récolter, préparer, acheter, posséder, commercialiser, transporter et faire usage de cannabis à des fins médicinales et scientifiques.

Les deux journaux rappellent que le président Peña Nieto, longtemps opposé à la dépénalisation du cannabis, a progressivement revu sa position; notamment après la médiatisation du cas d’une petite fille de huit ans souffrant d'épilepsie. Cet infléchissement intervient également dans un contexte de légalisation progressive de la marijuana sur le continent. Pour rappel, les violences liées au trafic de stupéfiants ont fait plus de 177.000 morts et 30.000 disparus au Mexique.

TENDANCES

Pour finir en beauté, un peu de tout et pour tous les goûts…

Le Parisien (30/04/2017) annonce la prochaine sortie des trois nouveaux "Travel Book" des éditions Louis Vuitton, consacrés à Hawaï, au Mexique et à Tokyo. L’opus mexicain a été confié au Français Nicolas de Crécy, auteur des bandes dessinées "Période glaciaire" et du "Journal d'un fantôme", et se divise en 3 parties : Mexico City, Around Mexico City (autours de Mexico), Oaxaca et Cuetzalan and around (Cuetzalan et ses alentours). Ces "Travel Book", nous dit Le Parisien, seront en vente en librairie et dans les magasins Louis Vuitton à partir du 4 mai.

Le blog L’Humano (30/04/2017) met à l’honneur l’artiste peintre mexicain Omar Ortiz, avec un petit film sur son travail hyperréaliste.

Et RestoConnection (27/04/2017) donne un coup de projecteur sur la cuisine fusion Mexico-Japonaise, et sur le restaurant Fuumi, dans le 11ème arrondissement : le 1er restaurant de sushi-burrito de France...

#Médiasfrancophones #BusinessFrance

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA