Rechercher
  • Masiosarey

Semaine du 10 au 16 avril 2017


ACTUALITE

Compte à rebours pour l'élection présidentielle française

Les élections présidentielles françaises monopolisent l'attention de la presse mexicaine. Plus qu'une semaine à tenir! Cette fois, ce sont les conséquences des programmes économiques des candidats qui mobilisent les rédactions. Economía Hoy (12/04/2017) s'attarde sur les inquiétudes que provoque la hausse des intentions de vote pour Mélenchon. Le journal rapporte ainsi les propos du patron du MEDEF, Pierre Gattaz, qui compare le programme de Mélenchon à celui d'Hugo Chavez. Et de mettre en garde contre un scénario de cauchemar : Mélenchon ou Le Pen au second tour! Une alternative qui fait "trembler les marchés" (Economía Hoy 12/04/2017). Pour sa part, Terra Mexico (13/04/2017) fait un point sur la campagne à dix jours des élections, tout en regrettant une campagne marquée par les "coups bas" et les auto-proclamations de candidats sûrs et certains de se retrouver, tous ou presque, au second tour... alors que l'incertitude liée à l'abstention reste très élevée.

Et, à une semaine du premier tour, les manifestations anti Front National fournissent des images spectaculaires, pour une élection présidentielle décidément inusuelle (Noticiero Televisa 16/04/2017). Plusieurs médias (Noticiero Televisa, 14/04/2017) rapportent justement les problèmes judiciaires qu'affronte actuellement la candidate du FN. El Pulso de San Luis (14/04/2017) souligne que ces problèmes interviennent au moment où sa courbe de popularité s'infléchit légèrement.

Une semaine d'arrestations ?

Notre revue de presse des médias francophones l'a bien montré : cette semaine sainte a aussi été la semaine des arrestations d'hommes politiques mexicains en fuite. L'un d'entre eux se retrouve également dans notre revue de presse mexicaine. pour une raison qui pourrait être amusante si le sujet n'était pas si grave. Le 13 avril, la star des médias mexicains, Joaquin Lopez Doriga, annonçait que Javier Duarte avait été vu en compagnie de sa femme, tranquillement attablé à un restaurant de la ville canadienne de Whistler; pour s'excuser platement peu de temps après et préciser que l'homme politique était toujours en fuite (Terra Mexico, 14/04/2017). Mais la Fake news s'est diffusée (trop!) rapidement, certains journaux ajoutant de l'eau au moulin de la machine à désinformation (était-il arrêté ou simplement avait-il était vu?) tel que El Sol de Xalapa (13/04/2017). D'autres journaux plus prudents utilisaient le conditionnel (Puente Libre, 13/04/2017). Un véritable brouillage des pistes puisque l'homme politique sera arrêté au Guatemala, un jour plus tard!

Mais qu'avait donc fumé Lopez Doriga?

C'est bien la question, au moment où la presse mexicaine relaie les efforts de Justin Trudeau pour légaliser la consommation de cannabis... (Milenio, 13/04/2017; El Universal, 13/04/2017; El Diario de Yucatán, 13/04/2017)

Migration haïtienne

Comme presque chaque semaine depuis le début de l'année, un article de la presse mexicaine (ou francophone) prend comme sujet la "Little Haïti". Contra Linea (16/04/2017) fait cette fois intervenir un professeur d'une université du Costa Rica, pays fortement touché par la migration haïtienne et africaine. Selon lui, 11 000 haïtiens et africains auraient déjà traversé la frontière et 7 000 seraient bloqués en Basse Californie. Almomento.net (11/04/2017) diverge quelque peu. Selon ce site d'information, ils seraient 19 000 haïtiens à être passés par Tijuana et 3 500 à y résider. Almomento,net centre son article sur le cas d'une des premières familles qui aura un logement dans "Little Haïti".

ENVIRONNEMENT (...INSOLITE)

En cette période de Pâques, alors que comme chaque année resurgit la question du manque d'eau dans les villes mexicaines, La Tribuna de Campeche (14/04/2017) rapporte le cas d'un quartier de la ville de Ciudad del Carmen : Arroyo de los Franceses. Manque d'eau potable, déficience dans le ramassage des ordures et dans l'infrastructure d'électricité, une situation à laquelle le maire de la ville n'a pas remédié (selon les habitants du quartier). Avec un si joli nom, n'y aurait-il pas moyen de faire de la coopération décentralisée?

Autre thème environnemental récurrent des médias mexicains, l'extinction du papillon monarque. Cette fois-ci ce sont les efforts de communication de l'organisation The Nature Serve Canada -qui recense les espèces en voie de disparition- qui se voient récompensés. Selon Milenio (14/04/2017) ou La Crónica (14/04/2017), qui reprennent presque mots pour mots l'article de Notimex, la baisse des effectifs de papillons qui migrent du Canada au Mexique avait déjà été repérée en 2014 par une autre association, la Fondation David Suzuki.

ECONOMIE

Depuis l'arrivée de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, la presse mexicaine ne cesse de relayer la bonne santé des relations commerciales entre le Canada et le Mexique, en mettant notamment l'accent sur la vitalité des échanges dans le secteur agro-alimentaire. Et la SAGARPA (le ministère de l'agriculture mexicain) aurait tort de se priver de ces coups de projecteurs. La Jornada, 16/04/2017) nous apprend ainsi que les exportations agro-alimentaires entre les deux pays ont crû de 11,2% en 2016, bien avant l'arrivée du magnat Trump aux affaires publiques,

En mars, c'est comme les oeufs de Pâque : chaque année, on sait qu'ils reviennent!... Quoi donc? Les déclarations d'impôts sur le revenu au Mexique. Et en ces "tristes" temps, voilà un article qui pourrait nous réjouir. Le titre est révélateur: "Si tu crois que tu paies beaucoup d'impôts, demande aux Belges!" (El Financiero, 12/04/2017). Et en effet, la comparaison est salutaire ou tout au moins permet de mieux faire passer l'addition salée!

Cette semaine, le secteur minier réserve une belle surprise. Il n'est pas question cette fois d'opposition ou de conflits ou encore de contamination, mais d'un exemple entrepreneurial peu courant. En Côte d'Ivoire, une ancienne mannequin a décidé d'investir son capital dans les mines d'or. Avec trois concessions à son actif, elle devient la première femme propriétaire de mine en Afrique occidentale (El Financiero, 12/04/2017).

CULTURE

Un peu tard -mais mieux vaut tard que jamais!- cet article de El Universal repris par le site AM (15/04/2017) fait un bilan de l'opération Goût de France, promut par l'ambassade de France et les principaux chefs français établis au Mexique. L'ambassadrice de France, Mme Maryse Boissière, souligne que la gastronomie est un atout dans la consolidation des liens entre les deux pays, notamment à l'heure où la France sera l'invité d'honneur du Festival Cervantino.

El Mañana de Reynosa (14/04/2017) promeut quant à lui les monuments insolites de Belgique et fait un point sur l'Atomium, symbole de la Belgique depuis 1958. Un atome géant qui décidément plaît à la presse locale mexicaine (El Pulso de San Luis, 15/04/2017).

SCIENCE

El Universal (14/04/2017) annonce la collaboration entre le CNES français et son homologue japonais afin d'organiser une mission sur l'un des satellites de Mars. Une mission qui pourrait être mexicaine puisqu'elle se nomme MMX!

Enfin, on apprend que les fourmis de Côte d'Ivoire sont solidaires et s'occupent de leurs blessées au combat. C'est ce que des scientifiques ont pu observer dans une forêt de ce pays sud-saharien (Uno Más Uno, 14/04/2017).

SPORT

Un enfant de la communauté triqui de Oaxaca joue dans l'équipe de basket de Toulouse Tavel, et fait sensation en Europe dans le tournois TGN. Comme ses compatriotes triqui, le jeune Carlos López, 11 ans, enlève ses tennis avant d'entrer sur le terrain (Esto, 11/04/2017).

Dans le monde du foot, les spéculations vont bon train. Le gardien de but mexicain, Memo Ochoa, qui a longtemps officié dans le club d'Ajaccio, pourrait revenir en France et laisser son club andalous (Futboltotal, 16/04/2017; Medio Tiempo, 16/04/2017). Ce sportif a véritablement bon goût puisqu'il reviendrait... à l'Olympique de Marseille! (Parti pris complètement assumé par la rédaction ).

Quoique de manière beaucoup moins ironique que la presse francophone (voir notre revue de la presse francophone), la presse mexicaine célèbre la candidature conjointe des trois pays nord-américains pour l'organisation du mondial de football de 2026. C'est le cas de Milenio (11/04/2017) qui présente les atouts non négligeables de l'allié canadien.

#Médiasmexicains

Recherche

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA