Rechercher
  • Masiosarey

Semaine du 6 au 12 mars 2017


ACTUALITE

Triste mais réelle affaire: un rhinocéros a été assassiné pour sa corne, dans le zoo français de Thoiry! L'affaire émeut les médias latino-américains car il s'agit d'une première dans un zoo européen, comme le soulignent El Universal (07/03/2017) et Univisión (07/03/2017). Occasion pour la presse mexicaine de rappeler la situation du rhinocéros blanc, en voie de disparition. Même si cette espèce protégée a réussi à voir sa population augmenter, depuis 2014 le trafic de cornes (rapportant plus que l'or ou la cocaïne) est en hausse.

Pour rester dans le domaine animalier, et dans l'exceptionnel : le Royal Ontario Museum de Toronto exhibe un squelette de baleine bleue de 24 m de long. A leur mort, les corps des baleines s'enfoncent généralement dans les profondeurs, mais deux spécimens se sont échoués sur les côtes canadiennes, au bénéfice de la science (El Informador, 12/03/2017).

La presse mexicaine apprend un nouveau mot: le "Frexit". La Crónica (10/03/2017) rappelle que la candidate du Front national à la présidence de la République française propose la sortie de la zone Euro. Toutefois, titre le quotidien (comme pour se rassurer!) "72% de la population française s'oppose à ce projet". Seuls 11% y seraient favorables, ce qui pour le coup ne coïncide que de loin avec les sondages d'intention de votes pour le premier tour!

Chronique de migrants (suite)

La presse mexicaine continue de faire le décompte du nombre de réfugiés qui tentent de gagner, à la suite des décrets anti-migrants de Trump et malgré le froid hivernal, la frontière Canadienne. Univision (10/03/2017) se penche sur le cas d'une famille salvadorienne. El Proceso (08/03/2017) précise quant à lui les chiffres de la "vague de migrants".

De leur côté, les canadiens se réunissent avec les américains, pour parler chiffres justement. Vendredi dernier, le Ministre Canadien de la sécurité publique a rencontré son homologue américain pour traiter de ces "nouveaux" flux de migrations. La conclusion ? Les deux gouvernements se sont engagés à rassembler les "données dures" de ce phénomène (El Financiero, 10/03/2017). A ce rythme là, la vague de froid risque de s'achever bien avant la "vague de migrants" .

La tâche de la nouvelle représentante de l'ONU pour la Migration Internationale, la canadienne Louise Arbour, s'annonce d'ores et déjà compliquée (Terra Mexico, 09/03/2017).

ECONOMIE

Taxes douanières... la pomme de la discorde.

Tout d'abord, Justin Trudeau réaffirme que le rétablissement de taxes sur les marchandises échangées entre les pays de l'ALENA nuirait avant tout aux Etats-Unis et pas seulement à ces partenaires commerciaux (El Financiero, 10/03/2017).

Puis, comme pour préparer la prochaine visite au Mexique du Ministre canadien du commerce (programmée la semaine prochaine), une information largement relayée par la presse fait irruption sur le front de la relation trilatérale. Et cette fois, c'est le pouvoir judiciaire mexicain qui lève la voix. En effet, selon El Universal (11/03/2017) et UnoTV (10/03/2017), un Tribunal administratif (plus précisément le 10ème Tribunal Collégial en matière administrative du Premier Circuit, sic) vient de statuer que tous les produits qui entrent sur le territoire mexicain en provenance des Etats-Unis et du Canada, doivent être préalablement soumis à une inspection pour préciser leur origine. Ainsi, nous apprenons que jusqu'à présent les entreprises canadiennes et nord-américaines exportaient des produits originaires d'autres nations, mais en les faisant bénéficier des avantages du TLC. Et vlan, monsieur Trump, à vouloir revoir les accords commerciaux, on tombe sur quelques petites surprises!

Pourtant l'affaire est un peu plus compliquée que cela. Le Tribunal en question vient de statuer dans le cadre d'un recours en révision sur un cas particulier, et pour cela révoque une résolution de 2015 du SAT. Pour les fortiches et les fans d'arguties juridiques, vous retrouverez tous les détails dans Proceso.

Enfin, Promexico, l'organisme de promotion économique mexicain, confirme la poids du Mexique dans le secteur minier. A l'occasion de la 85ème Convention mondiale de la Mine, tenue à Toronto la semaine dernière, il nous rappelle que le Mexique est un grand pays producteurs de matières premières (El Occidental 06/02/2017)

ENVIRONNEMENT

Malgré le (ou justement en raison du) Mexico Mining day organisé le 7 mars dans le cadre de la Convention mondiale de la Mine (voir supra), les entrées environnementales de cette revue de presse concernent presque exclusivement des conflits liés à l'activité minière. Il faut dire que les canadiens sont très impliqués dans ce secteur au Mexique. Cette fois, c'est une nouvelle communauté, Chicomuselo --localisée au Chiapas--, qui s'oppose à la réouverture sur son territoire d'une mine de barytine exploitée par l'entreprise canadienne Blackfire Exploration Inc. Dans beaucoup de pays, le mode d'action des villageois aurait probablement fait la Une de tous les journaux et pas seulement de El Universal (10/03/2017). Les habitants ont en effet séquestré un ingénieur de l'entreprise qui faisait une exploration sur le site.

Au même moment, le Premier ministre canadien Justin Trudeau se félicite de la gestion écologiquement responsable des sources conventionnelles d'énergie de son pays et des investissements réalisés dans les énergies renouvelables... (Terra mexico, 09/03/2016).

SOCIAL

Dans l'actualité sociale, c'est la grève des contrôleurs aériens français qui retient l'attention des médias, avec un biais certain : ce sont les effets sur le trafic aérien plus que les raisons de cette grève qui sont relatées par la presse mexicaine (López Doriga, El Financiero, 06/03/2017).

Esther Shabot, dans El Excelsior (12/03/2017), consacre, pour sa part, sa chronique au traitement de l'homosexualité au Liban. Ainsi la journaliste et universitaire remarque que, même si le code pénal libanais continue de sanctionner les "conduites sexuelles anti-naturelles", des voix de plus en plus nombreuses commencent à s'élever pour demander la dépénalisation de l'homosexualité.

CULTURE

Journée internationale de la femme oblige, les notes sur les femmes artistes, écrivains ou politiques se sont multipliées. Milenio (08/03/2017) s'est prêté à l'exercice et nous propose sa liste de huit écrivain(e)s latinoaméricaines. Parmi elles, une mexicaine d'ascendance libanaise, Bárbara Jacobs.

Toujours des femmes, mais cette fois au cœur d'une polémique artistique. Pour ceux qui l'ignoraient les archives personnelles du célèbre architecte mexicain Luis Barragán ont été vendues à des collectionneurs privés en Suisse. En 2015, l'artiste Jill Magid avait reçu l'autorisation de la famille de l'architecte pour transformer un demi kilo de ses cendres en un diamant, qui devait etre utilisé comme monnaie d'échange pour récupérer les archives. The proposal, nom de la performance exposée à l'Institut d'art de San Francisco, n'a toutefois pas eu l'effet escompté... les archives sont restées en Suisse (La Razón, 08/03/2017).

Deux jours après cette journée internationale de la femme, une note de El Universal (10/03/2017) rappelle que, pour ces dernières, le chemin à parcourir est encore pavé d'embûches! En effet, c'est Yves Saint Laurent qui vient d'être rappelé à l'ordre par l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité à cause d'une campagne publicitaire jugée sexiste.

El Sol del Centro (12/03/2017) annonce la disparition du dessinateur libanais Stavro Jabba et rappelle sa longue carrière dans quelques uns des quotidiens les plus renommés au monde (comme Der Spiegel, le Washington post, ou le New York Times).

SPORT

Nos plus plates excuses à nos lecteurs! Nous avons oublié de le signaler dans notre agenda du vendredi les matchs du Classique Mondial de Baseball. Ce dimanche, les Etats-Unis affrontaient le Canada. Pays qui vient d'ailleurs d'être éliminé après ses défaites contre la République Dominicaine et la Colombie (Terra Mexico, 12/03/2017).

Oubli d'autant plus malencontreux, que cette fin de semaine les fans de football mexicains étaient désœuvrés suite à la grève des arbitres, qui a provoqué l'annulation de tous les matchs programmés. L'union faisant la force, et dans une manifestation de solidarité trilatérale toute nord-américaine, les arbitres des Etats-Unis et du Canada ont eux aussi appuyé la grève "du sifflet" (Sin Embargo, 12/03/2017).

#Médiasmexicains

Recherche

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA