Semaine du 27 février au 5 mars 2017


ACTUALITE

Elections mouvementées en France

Sans grande surprise c'est l'actualité politique française qui mobilise les médias mexicains. Tout d'abord la suppression de l'immunité parlementaire européenne de Marine Le Pen, due à la diffusion de Twitts de Djihadistes (El Universal, 03/03/2017; La Cronica, 03/03/2017); Marine Le Pen, un phénomène que tente d'ailleurs d'élucider le Hufftington post Mexico (05/03/2017), et à la lumière de ce qui vient d'arriver aux Etats-Unis, le lecteur mexicain est averti.

Sur le front du candidat de droite François Fillon, c'est une manifestation de soutien qui étonne El informador (05/03/2017): en rassemblant sur le trocadéro environ 200.000 participants (chiffres divulgués par les organisateurs), le candidat qui, comme le souligne en titre le journal, est accusé de "corruption" continue sa course à la présidence.

Face à ce grand déballement, El pulso de San Luis (04/03/2017) relaie la pétition lancée en France pour que Barack Obama soit le nouveau président de la République, un président étranger, "et noir de surcroît"! Décidément les élections françaises ont l'air d'amuser la presse mexicaine!

Pendant ce temps au Canada...

Les médias mexicains continuent de couvrir largement les flux de migrants cherchent à se réfugier au Canada. Un phénomène sans précédent au Canada (Excelsior, 27/02/2017) et qui touche indistinctement toutes les régions (El Mexicano, 05/03/2017). Et le nombre de mexicain réfugiés est en augmentation (El hufftington post Mexique, 01/03/2017). Malgré tout, le ministre canadien de la sécurité intérieur soutient que son pays ne prévoit pas de durcir les conditions d'accueil (El Financiero, 04/03/2017).

Alors que D. Trump vient de signer un nouveau décret exécutif anti-migratoire pour renouveler celui qui avait été annulé par plusieurs tribunaux dans le pays, le sort des DACA et surtout la perspective de leur retour au Mexique sont analysés dans Sin Embargo (05/03/2017). L'hebdomadaire a interviewé des chercheurs mexicains spécialistes du thème. Il ressort que la capacité du Mexique pour accueillir ces diplômés est très faible, malgré les efforts du Ministère de l'éducation qui vient notamment de réformer la procédure de revalidation des diplômes. A l'inverse, commente le magazine, le Canada se prépare à offrir une opportunité à ces jeunes qualifiés.

Des nouvelles de la "Petite Haïti"

La semaine dernière, notre revue de presse rapportait la création de la petite "Haïti" à Tijuana. Cette semaine, c'est la télévision mexicaine qui s'y intéresse avec un reportage et des interviews des organisateurs (Noticiero Televisa, 02/03/2017).

COOPERATION

La régulation internationale a parfois du bon. Elle pousse par exemple les établissements de santé à se mettre aux normes. C'est le cas de l'hôpital Fatima situé à Los Mochis, qui vient de recevoir le certificat du Conseil canadien de santé. L'enjeu est de taille: il s'agit d'une reconnaissance importante pour le développement d'un tourisme médical. L'hôpital Fatima est le premier à obtenir cette reconnaissance dans l'Etat de Sinaloa mais le 8ème au Mexique (Debate, 27/02/2012).

Cet Etat de Sinaloa est visiblement très actif auprès de la communauté canadienne : en réunion avec le Consul honoraire à Mazatlan, le ministre local du tourisme a reçu quelques centaines de résidents canadiens. Et l'on apprend qu'environ 1.200 ressortissants canadiens résident dans l'Etat de Sinaloa (Terra mexico, 01/03/2017).

ECONOMIE

Reconfiguration des relations économiques au sein de l'ALENA

L'ambassadeur du Canada aux Etats-Unis fait savoir que son pays réagirait fermement si ses exportations sont taxées tel que le propose la section républicaine de la Chambre basse des US (Expansión, 03/03/2017).

Toujours dans le contexte de la recomposition des relations entre les trois pays-membres du NAFTA, le Consul général du Canada à Monterrey rappelle l'intérêt que représente les états du nord pour son pays. Les échanges sont nombreux et l'investissement canadien dans le Nuevo León a crû cette année (El Economista, 05/03/2017).

Autres secteurs

Alors que le tourisme reste toujours au Mexique un secteur largement générateur de devises, l'Etat du Yucatán lance une opération de séduction auprès des touristes français. Dans ce but, le ministère du tourisme de l'Etat vient de signer un accord de collaboration avec l'Alliance française de Merida afin de former les professionnels du tourisme au français. Et nous apprenons dans l'article du Diario de Yucatán (02/03/2017) que le tourisme français dans la région était plus intense il y a une quinzaine d'année qu'à l'heure actuelle!

Et dans cette même optique de promotion touristique, El Sol de Tampico (05/03/2017) rappelle que les plages de son Etat sont toujours aussi attractives! En l'occurrence celle de Miramar, qu'une famille de canadiens du New Brunswick vient de découvrir sur son chemin vers le sud. Ces globetrotteurs ont décidé de vendre leur maison pour traverser l'Amérique du nord, destination Panamá.

SECTEUR MINIER

La mine cette semaine mérite (et probablement plus souvent dans notre revue de presse) un chapitre à elle seule. D'abord avec un conflit environnemental qui perdure à Puebla, puis avec un autre conflit, cette fois du travail, dans l'Etat de Durango.

Dans la revue de presse de décembre 2016, nous rapportions un conflit que l'ONG canadienne Mining Watch suivait avec attention à Puebla. Cette semaine, nous en savons un peu plus: l'entreprise minière canadienne Almaden Minerals continue de rencontrer des difficultés dans la communauté de Ixtacamaxtitlán (Puebla). Mais, cette fois, le ministère de l'environnement fédéral (SEMARNAT) est intervenu en refusant la sollicitude d'exploitation de la mine. Pourtant l'entreprise canadienne continue de reporter à ses investisseurs ses activités dans la mine d'Ixtacamaxtitlán. Définitivement un conflit à suivre avec attention ! (Proceso, 01/03/2017)

La grève des employés de l'exploitation minière canadienne Primero Mining Corp, dans l'Etat de Durango, continue mais cette fois sous la pression des directifs de l'entreprise. Les dirigeants du syndicat national du secteur minier de la République mexicaine affirment qu'il s'agit d'une stratégie pour saturer les employés alors qu'un accord avait fini par être signé (Regeneración, 01/03/2017).

CULTURE

A l'occasion de la sortie en Espagne du livre du journaliste Nicolas Castellano, le journal Sin embargo (04/03/2017) rappelle l'histoire atroce de ce petit garçon Ivoirien de 8 ans, Adou, qui voyageait dans une valise pour passer le poste de frontière de Ceuta en 2015. Le livre permet de suivre les parcours dangereux entrepris par les migrants africains afin d'atteindre l'Europe. Periodico Am (1/03/2017) explique qu'une erreur administrative est à l'origine de cette décision désespérée.

Voici venue la période des carnavals, et malgré les nombreux carnavals célébrés au Mexique, un journal de Basse-Californie s'intéresse à celui de Les Cayes : ville d'Haïti, située dans une zone dévastée par l'ouragan Matthew en 2016, où le président haïtien a choisi cette année de célébrer le carnaval (El Mexicano, 28/02/2017).

Et c'est en grande pompe qu'a été annoncée le mois de la Francophonie au Mexique, en présence des représentants officiels de la France, du Maroc, du Québec et du ministère des relations extérieures mexicain. Les activités se réaliseront dans de multiples villes mexicaines comme San Luis, Monterrey ou Guadalajara et mettront à l'honneur de nombreux pays membres de la francophonie comme Haïti, le Sénégal, le Ghana ou le Tchad (La Jornada, 04/03/2017).

Pour conclure, la chronique de l'ambassadeur de Suisse dans El Excelsior (01/03/2017) qui concerne, cette semaine, l'influence suisse sur l'architecture de la ville de Mexico et en particulier celle de l'architecte Schreck dans la Zona Rosa. Et comme pour la chronique précédente consacrée à Acapulco, nous voici replongés dans les années cinquante au Mexique.

#Médiasmexicains

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA