Rechercher
  • Masiosarey

Semaine du 20 au 26 février 2017


ACTUALITÉ

L'auteur des menaces de bombes en Belgique et en France a été arrêté. Habitant de Namur, âgé seulement de 19 ans, il a avoué à la police (Diario de Yucatán, 23/02/2017).

Le mur, encore le mur

Cette fois, c'est au Ministre de l'économie français, Michel Sapin, de dénoncer le mur de D. Trump, alors qu'il recoit la décoration de l'Ordre de l'Aigle Aztèque des mains de l'Ambassadeur du Mexique en France (Terra, 23/02/2017). A l'occasion, Michel Sapin appelle une accélération des négocations commerciales entre l'Europe et le Mexique (Noticias MVS, 23/02/2017).

Il est d'autant plus facile pour lui de critiquer les décisions de D. Trump qu'un tout récent sondage du Figaro revèle que 61% des enquêtés considèrent que le premier mois du nouveau gouvernement américain est un échec (Vanguardia, 20/02/2017).

Et comme il est apparemment difficile pour D. Trump de contrôler ses propos, voilà que de nouvelles déclarations ont fait réagir, cette fois, les gouvernements français et suédois; Trump fustige la politique migratoire des deux pays pour justifier la sienne, ce qui ne semble pas plaire ni aux autorités françaises ni aux autorités suédoises (El Universal, 26/02/2017). Il va falloir s'habituer au style plus que particulier qu'a D. Trump de traiter ses alliés et "amis"!

A près d'un mois de l'investiture de Donald Trump à la présidence nord-américaine, les menaces de déportations massives commencent à préoccuper les pays voisins. D'une part, on observe un réajustement des voies migratoires, et notamment des journaliers mexicains qui se préparent à aller travailler au Canada plutôt qu'aux USA (El Mañana, 20/02/2017). D'autre part, les mexicains illégaux installés au Canada s'inquiètent à leur tour (Terra Mexico, 20/02/2017) des possibles répercussions pour eux.

Et conséquence du durcissement de la politique migratoire nord-américaine, à Tijuana, l'édification de "la petite Haïti" commence avec la construction d'une soixantaine de maisons, qui pourront recevoir 267 haïtiens (Radio Formula, 20/02/2017).

Les autorités canadiennes se veulent rassurantes...

En réponse aux révélations du quotidien canadien The Globe and Mail, que nous rapportions dans la revue de presse de la semaine dernière, la Ministre des relations extérieures, Chrysta Freeland, assure qu'aucun processus de négociation bilatérale n'a été instauré avec les Etats-Unis. Cette déclaration a été faite après qu'elle se soit entretenue avec son homologue mexicain à l'occasion du Forum organisé par le Conseil canadien pour les Amériques à Toronto (Proceso, 21/02/2017).

Et pourtant, deux jours après cette déclaration, les mandataires des deux pays du nord échangent encore au téléphone... Même si l'Expansión titre que la conversation a eu lieu à propos de la coopération transfrontalière, le sous-titre révèle qu'il y aurait aussi un désaccord à propos des exportations de bois (Expansión, 23/02/2017). De leur côté, les entreprises canadiennes installées au Mexique s'engagent aussi en faveur du TLC à trois partenaires (El Financiero, 24/02/2017).

Alors que les experts avertissent Monsieur Trump

Experts canadiens et Américains s'accordent pour qualifier de dangereuse la stratégie de D. Trump vis à vis du Mexique. Pour gagner une bataille sur le court terme, il met gravement en jeu une relation importante sur le long terme. L'une des craintes récurrente: que cette stratégie ne pousse le Mexique dans les bras "d'un populiste, anti-américain, anti impérialiste" (Excelsior, 22/02/2017).

Face à la tempête, Carstens reste... un peu plus longtemps

Il devait partir en Suisse. Le président Peña l'a convaincu d'attendre encore un peu. Le gouverneur de la Banque du Mexique, Agustin Cartens, reste jusqu'en novembre, alors qu'il devait démissionner pour prendre son poste à la Banque des paiements internationaux en juin prochain (El Economista, 20/02/2017).

Et, l'on demande à l'invité incommode de se taire!

Selon le journaliste de Televisa, Carlos Loret de Mola, dans son éditorial dans El Universal (24/02/2017), l'ancien ministre canadien, Brian Mulroney, aurait conseillé aux Mexicains en visite à Toronto, de "contrôler" les propos de l'ancien président mexicain Vicente Fox qui aurait le don d'irriter D. Trump. Info ou intox? De toute façon, la presse mexicaine reprend le scoop du journaliste star de la matinée informative sur la chaîne 2 (Canal 44, El Sol de Puebla, El Periodico de México).

COOPERATION

En matière de coopération décentralisée, les municipalités mexicaines ont rapidement compris que les liens devaient désormais se nouer avec le Canada. C'est le cas de Celaya dont le maire, Ramón Lemus Muñoz Ledo, revient d'un voyage dans plusieurs villes de ce pays pour établir les bases de coopérations universitaires et économiques (Periodico Correo, 22/02/2017).

ECONOMIE

Dommages collatéraux dans l'empire Trump: la réussite ne pouvait accompagner éternellement la famille Trump, et la première victime des positions paternelles n'est autre que la fille favorite, Ivanka Trump, dont la ligne de vêtements et accessoires commence à être boycotée de toute part, et en particulier au Canada (Sin embargo, 26/02/2017).

Et comme l'industrie automobile est le nerf de la guerre commerciale qui se livre entre les associés du TLC, la presse spécialisée canadienne vient de faire un pied de nez aux autorités politiques américaines (et canadiennes)... en nommant "voiture de l'année" la camionnette Golf Altrack de Volkswagen, fabriquée à.... Puebla (Terra Mexico, 20/02/2017).

Toujours à propos de l'industrie automobile, le gouverneur de l'Etat de Querétaro vient d'annoncer dans son état un investissement de plus de 139 millions de pesos de la part d'entreprises canadiennes. Cette semaine, avait d'ailleurs lieu la troisième édition des Rencontres internationales des affaires et de la manufacture automobile. A cette occasion, l'entreprise BRP de pièces automobiles a annoncé qu'elle agrandirait son usine (La Capital, 20/02/2017).

L'entreprise canadienne de mise en bouteille de soda, COTT, exportera à Cuba à partir de son usine installée à Puebla. Son objectif est d'arriver à exporter 20% de sa production dans les pays centraméricains et d'Amérique du Sud. Aujourd'hui, elle n'en exporte que 5% (Carhombio, 21/02/2017).

Sur le front du pétrole et de la raffinerie (et en réponse aux menaces commerciales américaines?), le Président de PEMEX annonce son intention de signer un contrat "historique" avec la firme française Air Liquid, dans le but de fournir à la raffinerie de Tula, de l'hydrogène 30% moins cher qu'auparavant (Canal 44, 26/02/2017).

A Zacatecas, c'est le sort des 600 000 canards, promis à l'abattoir pour cause d'épidémie de grippe aviaire qui émeut les lecteurs (El Sol de Zacatecas, 23/02/2017).

Des nouvelles sur le front des avocats mexicains: l'Etat de Mexico continue d'exporter sa production vers le Canada, mais surtout le fait savoir! 240 tonnes viennent de partir vers le nord, occasion pour le Gouverneur et pour le Ministre de l'agriculture de l'entité, de faire connaître leur opinion quant à la diversification des marchés: "ce produit est un excellent ambassadeur qui ouvre des marchés" (Diario de Queretaro, 25/02/2017).

En réponse à la grève des travailleurs de sa mine à San Dimas (voir revue de presse de la semaine passée), l'entreprise canadienne Primero Minning rejette avoir négocié à la baisse les bons annuels des travailleurs (Radio Formula, 21/02/2017).

Nous le reportions dans la revue de presse de la semaine passée, le Canada devient un destin alternatif pour les touristes mexicains. La revue Caras vante les merveilles d'un voyage au Québec et l'accueil de ses habitants (Caras, 21/02/2017): alors Adieu Etats-Unis, Bonjour Canada! Mais, en retour, les canadiens sont dissuadés de voyager à Chihuahua: un bulletin d'alerte vient d'actualiser les destinations mexicaines à éviter pour cause d'insécurité (El tiempo, 26/02/2017).

ENVIRONNEMENT

Paradoxe de la protection environnementale, c'est la Renaissance Oil Compagnie, entreprise pétrolière canadienne, qui se plaint de dommages environnementaux et vient de faire une demande à l'instance de régulation pétrolière mexicaine: une sollicitude de force majeure, pour intervenir dans une aire terrestre hors de leur zone d'exploitation. Certains "dommages environnementaux" empêcheraient en effet leurs opérations. La Commission Nationale des Hydrocarbures a rejeté leur demande (El Financiero, 21/02/2017).

CULTURE

Inquiétante pour certains (El pulso de San Luis, 26/02/2017), "délicieuse comédie noire" pour d'autres (El proceso, 24/02/2017), le film Elle de Paul Verhoeven avec Isabelle Huppert fait parler la presse mexicaine, à l'occasion de la cérémonie des Césars. Mais c'est le film à suspens Get out qui s'impose dans les salles américaines et Canadiennes (El Universal, 26/02/2017).

La semaine dernière nous parlions du retour sous les feux de la rampe de El Vampiro Canadiense! Cette semaine, il partage avec enthousiasme la réussite de son nouveau programme (Periodico Correo, 25/02/2017).

Acapulco attend l'ouverture de la quatorzième édition du Festival Français d'Acapulco (du 9 au 12 mars), organisé par Karim Gilles Djellit, avec la collaboration de l'Alliance Française d'Acapulco et d'autres organismes, notamment cette année le Musée Soumaya qui prêtera certaines oeuvres de sa collection personnelle (Quadratin, 23/02/2017).

SPORT

Mexico entre dans l'histoire du Hockey ! L'équipe infantile de hockey mexicaine a remporté le tournoi mondial en battant notamment la France et l'équipe canadienne (Terra Mexico, 20/02/2017; Zócalo, 20/02/2017; Noticiero Televisa, 20/02/2017).

#Médiasmexicains

Recherche

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA