Rechercher
  • Masiosarey

Semaine du 13 au 19 février 2017


Pour commencer dans la bonne humeur, et si jamais vous ne l’aviez pas encore vu, un délicieux (et décapant) petit court-métrage mexicain, en forme de réplique au discours anti-immigration de Trump. Diffusé pour la première fois le jour des élections américaines, ce film a depuis été vu par plus de 4 millions d’internautes (ici commenté par l'équipe de FranceinfoVidéo).

LE MUR, TOUJOURS...

Dans la presse francophone, la semaine mexicaine a commencé et s’est conclue sur une manifestation anti-Trump.

La manifestation du 12 février –convoquée simultanément dans plusieurs villes du pays- a inévitablement occupé les colonnes des principaux médias français (et marocains) ; mais sans toutefois beaucoup de mise en perspective (à part peut-être le court article paru dans L’Humanité du 14/02/2017), ni de détails (nous vous conseillons d’ailleurs de lire ou de relire notre reportage dans le cortège, masiosarey).

France24 - 13/02/2017

La Depeche - 13/02/2017

Paris Match - 13/02/2017

Le Figaro - 13/02/2017

h24info.ma - 13/02/2017

Le360.ma - 13/02/2017

Le mur humain du 17 février à Ciudad Juarez, qui a mobilisé 1.500 personnes sur 1.5km le long de la frontière nord-américaine, a tout autant occupé les médias francophones : français, mais aussi suisses, belges ou canadiens.

Tribune de Genève - 17/02/2017

L’Avenir.net - 18/02/2017

La Libre.be - 17/02/2017

Metrotime.be - 17/02/2017

quebec.huffingtonpost - 17/02/2017

LCI - 18/02/2017

Le Parisien - 18/02/2017

Si comme le notent Le Figaro et Challenges 13/02/2017, citant le ministre mexicain des Affaires étrangères, le nombre de reconduites à la frontière de Mexicains présents aux Etats-Unis n'a pas augmenté depuis l'arrivée de Donald Trump, ces expulsions sont sans aucun doute beaucoup plus médiatisées. Et les 680 étrangers -qui n’avaient pas tous un casier judiciaire- arrêtés la semaine dernière par les autorités migratoires américaines, tout comme l'opération «Cross Check» menée dans des grandes villes comme New York ou Los Angeles (160 interpellations), semblent désormais annonciatrices des millions d’expulsions prévues par D. Trump.

Le cas de Daniel Ramírez, un jeune mexicain de 23 ans arrêté vendredi chez lui près de Seattle, dans le nord-ouest des États-Unis, a notamment retenu l’attention de la presse canadienne (La Presse et Le Devoir - 15/02/2017). Les agents de migration étaient venus pour son père, lui aussi illégal et qui avait déjà été expulsé une fois. Et ils ont fini par les emmener tous les deux. Alors que Daniel Ramirez était théoriquement protégé par le décret DACA, Les autorités migratoires assurent que M. Ramírez leur a avoué qu'il est membre d'un gang, un argument qui peut justifier l'expulsion d'un bénéficiaire du programme DACA. Les avocats du jeune homme affirment que leur client n'a jamais commis aucun crime.

Autre sujet sensible relayé, cette fois par la presse française (La Croix et Le Point - 17/02/2017), l'épineux problème de droit résultant d’un homicide transfrontalier, réouvert cette semaine par la Cour suprême à Washington. En 2010, un jeune mexicain de 15 ans, Sergio Hernandez, qui s'amusait avec des camarades le long de la frontière à Ciudad Juarez, a été tué d’une balle en pleine tête tiré par un garde-frontière américain depuis l’autre côté de la frontière, 18 mètres plus au Nord. L'affaire avait déclenché des manifestations à Ciudad Juarez et une "mini-crise diplomatique entre Washington et Mexico". Le contexte de cette réouverture de dossier n’est certes pas des plus sereins.

Bref, le sujet du mur émeut toujours et mobilise largement: depuis l’église catholique, jusqu’à Roger Waters de Pink Floyd, en passant par le créateur Louis Verdad.

Comme le raconte La Croix (13/02/2017), une vingtaine d’évêques américains et mexicains se sont ainsi retrouvés du 13 au 15 février, dans la petite localité de San Juan au Texas, à la frontière avec le Mexique, à l’initiative d’un évêque américain longtemps en poste au Mexique.

Le designer Louis Verdad, né à Chicago, de parents mexicains, et qui a grandi au Mexique, n’a pas non plus hésité à partager ses préoccupations à l’occasion de la Semaine de la mode new-yorkaise. Devenu célèbre après avoir habillé Madonna en 2003, Louis Verdad a depuis travaillé pour Milla Jovovich, Eva Longoria, Cher, Oprah Winfrey, Paris Hilton ou encore Cate Blanchett (La Dépêche, Le Point et Challenges - 13/02/2017).

Enfin, L'Avenir (16/02/2017) relaie les propos de Roger Waters, qui a profité d’une de ses rares apparitions publiques pour dénoncer une fois encore le caractère «hostile» de la politique de D. Trump (qu’il avait d’ailleurs traité de “porc” lors de son concert à México en octobre). Selon le musicien, l’album «The Wall» est «plus que jamais d’actualité". Waters s’est même dit «prêt» à envisager de rejouer «The Wall» en concert à la frontière mexicano-américaine.

Dans tous ce bruit, un article du Nouvel Obs (18/02/2017) permet tout de même de prendre un peu de recul vis à vis des évènements, ou tout au moins de les replacer dans le temps long. François Reynaert propose une petite rétrospective historique des relations complexes et difficiles entre les deux pays, à partir de 1820 et de l’arrivée des premiers immigrés américains sur le territoire texan, qui appartenait alors au Mexique.

Et pendant ce temps-là, la diplomatie suit son cours.

Le Figaro et Romandie (15/02/2017) nous rappellent que le nouveau Secrétaire d'État américain Rex Tillerson et le Secrétaire à la sécurité intérieure des États-Unis John Kelly se rendront au Mexique le 23 février.

Et, en les attendant, M. Guajardo, Ministre mexicain de l'économie, demande à Ottawa dans une interview publiée samedi par le quotidien canadien The Globe and Mail, et relayée par plusieurs médias francophones (Le Figaro, La Presse/Le Soleil et Les Affaires – 18/02/2017), de résister à la tentation de faire cavalier seul dans les négociations avec Washington.

SCIENCE

Et pour prouver que –n’en déplaise à Trump- tout est toujours plus compliqué que ce qu’il n’y paraît, voilà que Sciences et Avenir (15/02/2017) nous apprend qu’un jeune étudiant mexicain, étudiant de la UNAM, participera à un voyage de simulation vers Mars organisé par la Nasa dans le désert de l'Utah (Etats-Unis) entre le 29 avril et le 17 mai.

ECONOMIE

Quelques bonnes nouvelles dans le chapitre économique.

Tout d’abord, le constructeur automobile américain Ford maintient ses plans et ouvrira comme prévu deux usines de production au Mexique dans les Etats de Guanajuato et Chihuahua. Et ce, malgré l'annulation surprise en janvier d'un investissement de 1,6 milliard de dollars à San Luis Potosi. L'investissement total pour ces deux usines s'élève à 2,5 milliard de dollars. Elles emploieront jusqu’à 3.800 personnes. Comme le rappelle Le Point (17/02/2017), Ford possède dans ce pays quatre usines de fabrication et emploie environ 9.000 personnes.

Et puis des résultats exceptionnels pour le tourisme mexicain. Selon le Quotidien du tourisme (16/02/2017), qui cite le Ministère mexicain du tourisme, qui lui-même cite la Banque centrale mexicaine, cette année le nombre de visiteurs étrangers s’est élevé à 35 millions, en hausse de 9% par rapport à 2015. Les entrées de devises provenant de ces touristes ont progressé de 10,4% pour atteindre 19,5 milliards de dollars, contre 17,7 milliards en 2015. Selon les autorités mexicaines, ces « chiffres records (…) consolident le secteur touristique comme l’un des principaux moteurs de l’économie du pays ».

Conséquence ou pas, dès le 3 juillet 2017, Alitalia renforcera ses liaisons entre Rome et Mexico City, en passant à un vol quotidien. Tous les médias spécialisés (ou presque) en parlent (Deplacementspros.com, Veryinternationalpeople.com et Tourmag.com - 15/02/2017).

CULTURE

Challenges (15/02/2017) célèbre le 475ème anniversaire de Guadalajara avec une petite note qui rappelle que Guadalajara compte aujourd’hui 4,1 million d’habitants et est l’agglomération la plus étendue du pays (814 km2).

Et Actu Latino (14/02/2017) nous annonce que les archéologues de l’Institut national d’anthropologie et d’histoire (INAH) ont découvert à Colima une tombe en parfait état de conservation comprenant des ossements humains et des objets vieux de 1700 ans. Une découverte importante à plusieurs égards. D’une part, cette tombe a été retrouvée parfaitement scellée et préservée des « huaqueros », les pilleurs de tombes. D’autre part, c’est la première fois qu’un tombeau de la sorte est mis au jour dans cette région du pays.

ARCHITECTURE

Le clin d’œil quasiment hebdomadaire du Journal du Design (16/02/2017) au Mexique: cette semaine la maison du sculpteur Pedro Reyes et sa femme Carla Fernández à Mexico.

SPORT (FOOTBALL)

Une actualité sportive exclusivement footballesque. Avec tout d’abord une bonne nouvelle pour les gringos, qui grâce à Facebook, pourront suivre de cette semaine les 46 matchs du championnat de la Liga MX, la première division mexicaine (Footballstories.konbini - 14/02/2017)

Et, surtout, une semaine noire pour André-Pierre Gignac.

Le Point (14/02/2017) raconte comment, après la défaite des Tigres de Monterrey face au club de Pachuca, André-Pierre Gignac déçu aurait quelque peu malmené un journaliste sportif chilien qui ne s’est pas gêné pour partager son mécontentent sur twitter.

Puis quelques jours après, c'est au tour de 20Minutes (19/02/2017) de suivre les mésaventures de André-Pierre Gignac, qui aurait déclenché une polémique samedi soir en allant célébrer la victoire de son équipe devant une tribune pleine de supporters de l’équipe adverse. Interprété comme une provocation, son geste a donc poussé les supporters des Tiburones de Veracruz à aller se battre avec les fans des Tigres. Après le tumulte, APG a expliqué sur twitter qu’il était allé saluer des membres de sa famille présents en tribunes et qu’il n’avait nullement l’intention de provoquer les supporters de Veracruz.

Toujours dans l’incompréhensible, et pour finir, une vidéo inclassable trouvée sur un site au nom équivoque, Divertissonsnous.com (13/02/2017), qui a mit en ligne des images du raid aérien mené par l’armée mexicaine à Tépic la semaine dernière… et qui laisse songeur. La guerre peut-elle être divertissante?

#Médiasfrancophones

Recherche

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA