Rechercher
  • Masiosarey

Semaine du 6 au 12 février 2017


ACTUALITE

Ce n'est malheureusement qu'un début: la presse mexicaine commence à relayer les cas inquiétants de refoulements à la frontière nord-américaine. El sol de Cuernavaca (09/02/2017) a repéré le cas d'une marocaine, résidente à Montréal qui s'est vue refuser l'entrée aux Etats-Unis. El Informador (09/02/2017) rapporte le cas d'une mexicaine qui a été déportée, alors qu'elle vivait aux Etats-Unis depuis 21 ans.

Comme nous l'avions souligné dans notre article sur les DREAMers (masiosarey), la question migratoire sera la grande question des années 2010. Et la Belgique n'y échappe pas. la presse mexicaine relate qu'un projet de loi vient d'être adopté dans ce pays, qui permettra de déporter les étrangers (même ceux nés en Belgique) s'ils sont considérés comme une menace publique (Terra Noticia, 10/02/2017).

De son côté, la Suisse facilitera l'accès à la naturalisation pour les jeunes dont les parents sont des immigrés installés depuis longtemps dans le pays. Le fait de naître sur le sol Suisse ne confère pas automatiquement la nationalité. Les citoyens ont approuvé à 60,4% l'initiative (El Financiero, 12/02/2017).

La presse mexicaine suit avec attention le début de la campagne présidentielle en France. Et, dans les colonnes des médias locaux, c'est François Fillon qui s'excuse. Alors que El Financiero titre sobrement qu'il se "défend" face aux accusations dans une conférence de presse El Financiero, (6/02/2017), d'autres journaux le considèrent coupable:

Le candidat présidentiel français demande pardon d'avoir engagé de manière "fictive" sa femme et ses enfants

Pulso de San Luis Potosí, 6/02/2017

Fillon admet l'erreur et demande pardon aux français d'avoir engagé sa femme Telemetro, 6/02/2017

Intox ou info? Telle est la question que les géants du net, Google et Facebook, s'apprêtent à saisir à bras le corps en association avec un groupe de médias français, en vue des prochaines élections présidentielles (El Economista, 6/02/2017).

Et malheureusement, comme trop souvent ces dernières années, c'est un "attentat frustré" en France qui est abondamment relayé au Mexique (Terra.com.mx, 10/02/2017, Noticiero Televisa, La Jornada)

Enfin, si la question du mur est particulièrement délicate au Mexique, "La France fabriquera aussi un mur... pour protéger la tour Eiffel" (El Financiero, 09/02/2017). Même si le coût de ce mur sera nettement moindre que celui de Trump, il faudra compter 20 millions de dollars pour substituer les barrières de protection actuelles.

RELATION TRILATERALE... vers une relation bilatérale?

Les petites déclarations à la presse n'en finissent pas en préambule à de futures probables renégociations du TLC.

Une nouvelle fois, l'ambassadeur du Canada au Mexique, Pierre Alarie, dans un entretien accordé à Televisa, réitère l'intention de son pays de maintenir un accord de libre échange avec le Mexique. Si les Etats-Unis se retirent, l'accord deviendra alors bilatéral assure-t-il (El Financiero, 10/02/2017).

L'ambassadeur réaffirme également l'attachement de son pays à l'accueil des migrants (Milenio, 10/02/2017). Cette déclaration intervient deux jours après celle de la nouvelle ministre des relations étrangères, Chrystia Freeland, à propos des droits de douanes que veut renégocier le président Trump (Expansión, 08/02/2017) et surtout alors que les rumeurs persistent au sujet de l'attitude ambigüe du gouvernement canadien vis à vis du Mexique (Expansión, 10/02/2017).

Pour de nombreux observateurs, une renégociation de l'accord commercial constitue, pour le Mexique, une opportunité de réajuster les termes de cette coopération, notamment en matière de droits et de protection sociale. C'est l'opinion de Edgardo Buscaglia, chercheur en droit et économie de l'Université américaine de Columbia (NY). Selon lui, il faut renégocier un "TLC social" avec Justin Trudeau (Infobae, 06/02/2017).

ECONOMIE

L'avocat mexicain est phase de se convertir en or vert et en monnaie de négociation. N'en déplaise aux américains --devenus de gros consommateurs (masiosarey)--,le Mexique continue de chercher de nouveaux débouchés commerciaux à ce fruit tant convoité. Le premier chargement d'avocats produits dans l'Etat de México (20 tonnes) est parti vers l'Espagne alors qu'une quatrième livraison est en route vers le Canada (El sol de Zacatecas, 10 /02/2017).

Guadalajara, nouvelle Silicon Valley? C'est l'exercice de géopolitique fiction auquel se prête le journal El Economista (07/02/2017) en imaginant les conséquences inattendues des décrets anti-migratoire de D. Trump et d'une hypothétique fuite des talents étrangers de la Silicon Valley. Le ministre de la science et de la technologie de l'Etat de Jalisco prend la chose très au sérieux et serait déjà en négociation avec des grands groupes du secteur des nouvelles technologies. Mais la concurrence sera rude, dans la mesure où la ville de Vancouver rêve de faire la même chose!

Nous vous le rapportions il y a deux semaines, El Excelsior (08/02/2017) le confirme : le géant du café canadien, Tim Hortons s'installe au Mexique. Starbucks n'a qu'à bien se tenir! Le Consortium canadien est aussi propriétaire de la franchise Burger King.

SOCIAL

Au moment où la tendance est à la fermeture des frontières, le Canada annonce une politique agressive pour attirer des étudiants étrangers: le pays compte accueillir un demi millions d'étudiants d'ici à 10 ans et est en train de réformer sa législation pour leur faciliter l'accès à la citoyenneté canadienne (El Financiero, 11/02/2017). Pour le coup, la presse locale mexicaine relaie les appels d'offre pour étudier dans le pays voisin et notamment une bourse de recherche du Conseil international des études canadiennes qui permet à des étudiants de maîtrise ou de doctorat de réaliser une année de recherche au Canada (Mi Morelia, 12/02/2017). Pour les intéressés, le centre des expositions au WTC de la Ville de Mexico accueillera du 18 au 19 février, des institutions éducatives canadiennes.

ENVIRONNEMENT

Une nouvelle fois, les opposants à l'extraction minière au Mexique taclent un homme politique. Cette fois, il s'agit du candidat pour le parti Morena, Andrés Manuel Lopez Obrador, qui propose d'attirer plus d'investissements canadiens au Mexique dans ce secteur. Le REMA (Réseau mexicain des affectés de la mine) rejette cette proposition. A l'occasion de cet article de Proceso (09/02/2017), nous découvrons un nouveau concept, celui de "pays néo-extractivistes"

CULTURE

Après une actualité tristement liée aux fanatismes, ce titre énigmatique de El Diario de Ciudad Victoria (10/02/2017) attire irrémédiablement notre attention : Fanatiques de France! Si vous vous attendez à une analyse détaillée des réseaux radicaux qui opèrent dans l'hexagone, soyez donc plus optimistes. Après la lecture de cet article, vous saurez que le monde entier nous envie notre "look", qui devrait beaucoup aux produits de beauté que toute française trouve dans les pharmacies.

Après avoir centré sa chronique sur des personnalités suisses installées au Mexique, l'ambassadeur de suisse, Louis-José Touron, poursuit ses recensions historiques dans El Excelsior (07/02/2017) en évoquant l'époque dorée d'Acapulco. Un suisse, Teddy Stauffer, n'est pas étranger à la promotion de ce site touristique dans les années cinquante. Anecdote amusante, ce Suisse est arrivée à Acalpuco à la suite de problèmes migratoires à l'entrée des Etats-Unis!!!

La semaine dernière, nous rapportions le succès des cours de danses traditionnelles aztèques au Canada. Cette semaine, c'est l'art Huichol qui s'invite dans ce pays. L'exposition "Les Huichols, un peuple qui marche vers la lumière", de l'artisan (sic) mexicain José Benitéz Sánchez, se présente au Musée Canadien d'histoire dans le Gatineau (UnoTV, 10/02/2017).

SPORT

40 français, membres de la Fédération française de cyclotourisme et âgés de 50 à 70 ans, viennent de conclure leur "boucle Mexique-Amérique centrale" dans la capitale du Chiapas, Tuxtla Gutierrez, où ils ont été accueillis par le consul honoraire de France au Chiapas. Ils avaient démarré leur périple par la ville de Oaxaca (où ils ont été déclarés visiteurs distingués), pour ensuite traverser l'Etat de Oaxaca, puis celui du Chiapas avant de parcourir le Guatemala, le Nicaragua, le Panama et le Belize. NVI noticias, (7/02/2017). El Universal (06/02/2017).

Des nouvelles de nos farouches Suizos de Dzidzantzun? Oui... et encore des buts. Mais cette fois, nous ne résistons pas au plaisir de vous les présenter.

Avis à nos lecteurs qui résident dans le coin : qui va nous obtenir un entretien exclusif?

#Médiasmexicains

Recherche

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA