Rechercher
  • Masiosarey

Le football américain est le troisième sport préféré des mexicains (après le football et le basketba


12% de la population suit les matchs et l’équipe favorite, de ce côté du Rio Grande, est celle des CowBoys de Dallas.

Au Mexique, l’engouement pour ce sport a connu un impressionant boom en 2015-2016 : le public mexicain aux matchs de la NFL (en français la Ligue nationale de football américain) avait alors bondi de +57%. Aujourd’hui, les mexicains représentent environ 3% du public total recensé par la NFL; soit le premier contingent d’aficionados étrangers (devant les canadiens), et le plus susceptible parmi les non-américains de faire le déplacement aux Etats-Unis pour assister en personne à la finale du grand championnat annuel, le fameux Super Bowl (cette année le coût moyen du billet pour cette finale était de 4.300 USD, soient 89.000 pesos ; ce qui est beaucoup... mais un peu moins que l’année dernière -14%).

Face à de tels enjeux économiques, la NFL a signé en 2016 un contrat de 3 ans avec les autorités sportives mexicaines, pour délocaliser certaines parties (en principe une par an) sur le territoire mexicain. C’est pour cette raison que, le 21 novembre dernier, le Stade Azteca a abrité un match inédit, oppposant les Raiders de Oakland aux Texans de Houston, devant quelques 76.473 spectateurs ayant acheté leurs billets entre 550 et 6.050 pesos. Il s’agissait du premier « match du lundi soir » (une vértiable institution télévisuelle aux États-Unis) disputé à l’extérieur de ce pays.

La NFL vient tout juste de confirmer que son prochain match en territoire mexicain verra s’affronter, en 2017, l’équipe d’Oakland, les Raiders, à celle des Patriots, de Nouvelle Angleterre. La date n’a pas encore été fixée.

Tom Brady, célèbre quarterback (quart-arrière au Canada, équivalent d’un « attaquant ») des Patriots, époux du top-model brésilien Gisèle Bunchen et proche de Donald Trump, viendra donc prochainement jouer dans le Stade Azteca. Et, dit-il, il est ravi... et il adore le guacamole*.

*On estime que quelques 35.000 tonnes d’avocats sont consommées pendant le Super Bowl.

En 2016, le Super Bowl a été vu par 112 millions de spectateurs. La NFL estime que, lors de cette retransmission, chaque spectateur a acheté environ 74 USD par tête en produits dérivés.

#Mexique #Trump #football #RelationUSMexique #Frontiere #Lesaviezvous

Recherche

  • Gris Icono RSS
  • Gris Icono de Instagram
  • Gris LinkedIn Icon
  • Gris Facebook Icono
  • Gris Icono Twitter

© 2020 par PERTINENS MEDIA